NOUVELLES

Évasion à Québec : les autorités savaient qu'un complot se tramait

10/06/2014 05:42 EDT | Actualisé 10/06/2014 12:05 EDT
Agence QMI

Les autorités carcérales québécoises étaient au courant de l'existence d'un complot d'évasion entre les trois détenus qui se sont évadés samedi du centre de détention de Québec.

Selon nos sources, les policiers de la Sûreté du Québec savaient depuis le mois de mars dernier que quelque chose se tramait pour faire évader les trois individus.

Les policiers savaient également que le fils de Denis Lefebvre, un des évadés, savait piloter un hélicoptère, que son père possédait des hélicoptères et qu'il existait une possibilité que les détenus utilisent ce moyen de transport pour s'évader.

D'après nos sources, la Sûreté du Québec avait fait part de ces risques d'évasion aux autorités carcérales. 

Il semble que ces avertissements n'aient pas été pris au sérieux, puisque les trois détenus, Serge Pomerleau, Denis Lefebvre et Yves Denis, ont demandé des assouplissements dans leurs conditions de détention.

La SQ préférait un procès à Montréal

Selon les informations dont nous disposons, la Sûreté du Québec aurait aussi soulevé l'inconvénient de tenir ce procès à Québec, car les policiers devaient se déplacer dans la capitale pour témoigner, ce qui engendrait des coûts supplémentaires.

Bref, la SQ aurait préféré que le procès se tienne à Montréal, où ce genre d'évasion (par hélicoptère) est par ailleurs plus difficile.

Cette évasion spectaculaire et les faits qui l'ont précédée soulèvent de nombreuses questions qui ont rebondi jusqu'à Québec, au bureau de la ministre de la Sécurité publique, Lise Thériault, qui en a renvoyé la responsabilité à son prédécesseur péquiste, Stéphane Bergeron.

Mardi, la ministre a affirmé suivre de très près cette affaire et a assuré les Québécois que « tous les efforts sont mis de l'avant » afin de retrouver les trois fugitifs.

Les autorités, qui recherchent activement les trois fugitifs, croient par ailleurs qu'ils seraient toujours au Québec, toutes les autorités frontalières ayant été mises en alerte depuis leur évasion, samedi soir dernier.

Ce soir-là, Serge Pomerleau, Denis Lefebvre et Yves Denis, qui se trouvaient dans la cour du centre de détention de Québec sans surveillance armée, se sont évadés en montant dans un hélicoptère qui s'est posé dans la cour du pénitencier avant de s'envoler et de disparaître.

INOLTRE SU HUFFPOST

Triple évasion à Québec 7 juin 2014