NOUVELLES

Contrebande d'armes vers la Corée du Nord: poursuites contre une société de Singapour

10/06/2014 05:40 EDT | Actualisé 10/08/2014 05:12 EDT

Un parquet de Singapour a engagé des poursuites contre une société de transport maritime basée dans la ville-Etat, soupçonnée d'avoir aidé à la contrebande de missiles et autres équipements militaires de Cuba à la Corée du Nord, ont indiqué mardi les autorités.

Les poursuites visent la société Chinpo Shipping Company Ltd et Tan Hui Tin, un ressortissant singapourien, ont précisé les ministères des Affaires étrangères et de l'Intérieur de la ville-Etat dans un communiqué commun.

La police singapourienne a terminé ses investigations sur l'implication de cette société, permettant au parquet d'engager des poursuites, selon le communiqué.

Les autorités de Singapour avaient reçu en janvier des informations selon lesquelles cette société était impliquée dans le transport d'armes de Cuba vers la Corée du Nord.

La cargaison non déclarée avait été découverte à bord d'un cargo nord-coréen, Chong Chon Gang, intercepté et fouillé dans le canal de Panama en juillet 2013 sur des soupçons de trafic de drogue.

Les autorités avaient découvert 25 conteneurs d'équipements militaires, parmi lesquels deux avions de combat soviétiques MiG-21, des systèmes de défense aérienne, des missiles, des véhicules de contrôle et de commandement dissimulés sous des tonnes de sucre.

Un rapport publié plus tôt dans l'année par l'ONU sur la manière dont la Corée du Nord contourne les sanctions des Nations Unies relève que Chinpo Shipping est intervenu en tant qu'agent pour le compte d'une société basée à Pyongyang, qui exploitait le navire.

Le bureau de Chinpo Shipping était "co-loué" avec l'ambassade de Corée du Nord à Singapour, selon le rapport.

Un employé de Chinpo Shipping a déclaré mardi à un journaliste de l'AFP qui s'est rendu dans les locaux de la société que l'ambassade nord-coréenne avait été représentée dans ces locaux, mais n'a pas précisé quand elle les avait quittés.

"Singapour prend au sérieux ses obligations internationales d'empêcher la prolifération d'armes de destruction massive, la livraison de celles-ci ainsi que de matériels qui y sont liés", indiqué le communiqué des mininstères de la ville-Etat.

"En tant que membre responsable de la communauté internationale, Singapour a pleinement transposé dans sa législation les mesures prescrites par le Conseil de sécurité des Nations Unies et agira contre toute personne physique et/ou société qui les bafoue", selon la même source.

str-mba/sls/bfi/ros

PLUS:hp