NOUVELLES

Thaïlande: le chef de la junte écrit une chanson pour le "bonheur" de son peuple

09/06/2014 04:53 EDT | Actualisé 08/08/2014 05:12 EDT

"Rendre le bonheur à la Thaïlande", chanson du chef de la junte thaïlandaise, a été écoutée quelque 200.000 fois sur YouTube, nouvel exemple de propagande du régime militaire, qui a largement limité les libertés individuelles.

Cette ballade publiée vendredi par l'Orchestre de l'armée de terre, qui propose de la télécharger sur son site, affichait lundi près de 150.000 vues sur un lien YouTube et des milliers de plus sur d'autres posts de médias thaïlandais.

"La Nation fait face à des dangers", "Nous voulons être ceux qui interviennent à temps", "Le bonheur reviendra en Thaïlande", disent les paroles écrites par l'austère général Prayut Chan-O-Cha, qui a pris le pouvoir le 22 mai.

"Donnez nous un peu plus de temps / Alors le magnifique pays sera de retour", promet-il encore.

Depuis le coup d'Etat, la junte a largement limité les libertés civiles, suspendu la démocratie et exclu des élections avant au moins un an, provoquant les critiques de la communauté internationale.

Plus de 300 hommes politiques, militants et journalistes ont été convoqués par le régime. La plupart d'entre eux ont été libérés après plusieurs jours dans des lieux tenus secrets et forcés de s'engager à mettre un terme à toute activité politique.

Confrontée à des manifestants anti-putsch, en nombre limité mais très médiatisés, l'armée a lancé une campagne pour "rendre le bonheur au peuple", organisant notamment à Bangkok des concerts, des repas gratuits et autres activités ludiques. Une opération décrite comme de la pure propagande par certains experts.

Le colonel Krisada Sarika, de l'Orchestre de l'armée, a expliqué vendredi que le général l'avait appelé pour lui demander de mettre de la musique sur des paroles "écrites de sa main".

"Il voulait une chanson que les gens puissent écouter pour s'aimer à nouveau", a-t-il indiqué.

Depuis le précédent coup d'Etat qui avait chassé du pouvoir en 2006 le Première ministre Thaksin Shinawatra, la Thaïlande est profondément divisée entre les partisans du milliardaire, masses populaires du nord et du nord-est, et ses ennemis, élites de Bangkok proches du palais royal.

Ces divisions ont provoqué depuis huit ans une série de crises politiques mettant en scène les deux camps.

Sur YouTube, la chanson de Prayut a récolté des milliers de pouces levés en signe d'appréciation et de nombreux commentaires positifs, mais les avis ne sont malgré tout pas unanimes.

"Vous devriez essayer d'organiser des élections et demander aux gens ce qu'ils veulent", insiste ainsi un internaute, dénonçant le fait de "rendre le bonheur à un groupe tout en brutalisant un autre".

tp-apv/abd/dth/fw

PLUS:hp