NOUVELLES

Suisse: un ancien président de la Confédération agacé par Sarkozy

09/06/2014 01:11 EDT | Actualisé 09/08/2014 05:12 EDT

Un ancien président de la Confédération helvétique, Adolf Ogi, a déclaré avoir été agacé par Nicolas Sarkozy, l'ancien président français, lors du Forum économique d'Interlaken, un "mini-Davos" qui s'est tenu vendredi dernier dans l'Oberland bernois.

Selon le journal SonntagsBlick, M. Ogi s'est énervé de propos tenus par M. Sarkozy en cercle fermé devant une vingtaine de sponsors du Forum, après son intervention publique.

M. Sarkozy aurait critiqué la présidence tournante de la Confédération suisse, et aurait proposé un système présidentiel à la française, avec un président fort à la tête de l'Etat.

En outre, M. Sarkozy aurait instamment demandé aux représentants des milieux économiques de mener la Suisse à l'adhésion à l'Union européenne, seule solution selon lui pour l'avenir du pays.

M. Ogi a indiqué au journal SonntagsBlick avoir vertement répliqué en déclarant qu'il ne pouvait pas "admettre que l'on parle d'une façon aussi peu respecteuse de mon pays".

"J'ai toujours agi ainsi même quand j'étais conseiller fédéral" (ministre), a-t-il ajouté.

M. Ogi a également indiqué avoir ouvert les discussions en déclarant à M. Sarkozy: "Je ne suis pas un journaliste, mais un ancien président, comme vous".

Lors de son intervention devant les 1.200 participants à cette réunion, M. Sarkozy aurait interdit les photographes de presse et les caméras de télévision, selon le journal.

mnb/plh

PLUS:hp