NOUVELLES

Mondial-2014: les Falkland, question taboue pour les Anglais (médias)

09/06/2014 12:28 EDT | Actualisé 09/08/2014 05:12 EDT

Les joueurs de l'équipe d'Angleterre au Mondial ont été invités à ne pas répondre aux questions sur les îles Falkland, ou Malouines pour l'Argentine, après le déploiement d'une banderole par l'Albiceleste samedi en match de préparation.

"Ne répondez pas aux questions sur les Falklands", aurait demandé l'encadrement de la sélection aux Trois Lions, rapporte le Daily Mail.

Selon le quotidien anglais, le message est placardé dans le vestiaire du centre d'entraînement de la sélection à Rio de Janeiro.

Samedi à La Plata, les joueurs argentins avaient déployé brièvement une banderole "Les Malouines sont argentines" avant le coup d'envoi d'un match de préparation face à la Slovénie.

Ce geste politique est fréquent de la part de l'Albiceleste, mais la proximité de la Coupe du monde (12 juin-13 juillet) l'a rendu plus marquant encore.

La guerre des Malouines a opposé la Grande-Bretagne à l'Argentine entre le 2 avril et le 14 juin 1982 après l'invasion de l'archipel situé dans l'Atlantique Sud.

Le conflit, qui a fait 907 morts, s'est soldé par une victoire militaire des Britanniques mais l'Argentine continue d'en revendiquer la souveraineté.

Les tensions diplomatiques entre les deux pays ont connu un écho sur les pelouses de football et particulièrement en Coupe du monde.

En 1986, le "but du siècle" et "la main de dieu" de Diego Maradona ont crucifié l'Angleterre (2-1) en quart de finale à Mexico. Le héros argentin déclarera par la suite que le conflit dans les Malouines avait décuplé la motivation des siens.

Les éditions de 1998 -élimination de l'Angleterre aux tirs au but, exclusion de David Beckham- et 2002 -victoire des Anglais 1-0 grâce à Beckham en poules- ont contribué à alimenter un peu plus la rivalité.

bc/pi/sk/jta

PLUS:hp