NOUVELLES

Le Premier ministre suédois remet en cause la légitimité de Juncker

09/06/2014 03:59 EDT | Actualisé 08/08/2014 05:12 EDT

Le Premier ministre suédois Fredrik Reinfeldt a remis en cause lundi dans un entretien avec le Financial Times la légitimité de la candidature de Jean-Claude Juncker à la présidence de la Commission européenne.

"Me concernant et concernant la Suède, nous avons remis en question le processus lui-même", a déclaré M. Reinfeldt, évoquant le soutien du plus grand groupe au Parlement européen dont se prévaut le Luxembourgeois.

"Nous ne sommes pas favorables à l'idée parce qu'elle rendrait les choses impossibles pour tout autre candidat et qu'elle exclurait un grand nombre de présidents de la Commission potentiels", a ajouté le Suédois.

M. Reinfeldt n'a pas dit qui il soutenait, mais selon le Financial Times, il souhaite que la décision revienne aux exécutifs des États membres plutôt qu'aux députés européens.

Le Suédois devait recevoir lundi soir et mardi dans sa résidence d'été de Harpsund (est) le Premier ministre britannique David Cameron, farouchement opposé à M. Juncker, la chancelière allemande Angela Merkel, plutôt bienveillante à l'égard du Luxembourgeois mais souhaitant prendre en compte l'avis de Londres, et le Premier ministre néerlandais Mark Rutte.

M. Reinfeldt a affirmé lundi à la radio publique SVT que la question ne serait pas à l'ordre du jour. "Nous sommes convenus de ne pas en parler", a-t-il expliqué.

"Nous nous concentrons bien plus sur les discussions pour savoir quel type de réformes mener, notamment économiques, et de quoi a besoin a l'Europe", a ajouté le Premier ministre suédois.

hh/amp/ros

PLUS:hp