NOUVELLES

Inondations dans le sud du Brésil: au moins 9 morts et 6 disparus, 79 villes en état d'urgence

09/06/2014 06:38 EDT | Actualisé 09/08/2014 05:12 EDT

Des pluies diluviennes qui se sont abattues pendant le week-end sur l'Etat de Parana (sud du Brésil) ont provoqué d'impressionnantes inondations et fait neuf morts et six disparus tandis que 79 villes ont été décrétées en état d'urgence, selon le dernier bilan des autorités lundi.

La capitale de cet Etat, Curitiba, l'une douze villes hôtes du Mondial où l'équipe d'Espagne a pris ses quartiers dimanche, a été relativement épargnée. Cependant, près de 15.000 personnes ont eu leur maison inondée, mais pas dans le quartier du stade.

De nombreux glissements de terrain se sont produits et des ponts se sont écroulés dans l'Etat où il a plu en deux jours "trois fois plus que ce qui tombe normalement en trois mois", selon la TV Globo.

"Tout le gouvernement est mobilisé pour aider la population en ce moment difficile", a déclaré le gouverneur du Parana, Beto Richa, qui a décrété l'état d'urgence dans 79 villes où plus de 55.000 personnes ont eu leur maison inondée.

Il a débloqué six millions de reais (près de 2 M EUR) pour que les mairies puissent venir en aide aux sinistrés, faire revenir l'électricité et l'eau potable.

La présidente Dilma Rousseff a assuré le gouverneur Beto Richa "de tout l'appui nécessaire pour aider au sauvetage et à l'hébergement des délogés", sur son compte Twitter.

"La population est mobilisée mais le désespoir est très grand; les pluies ont touché toutes les couches sociales", a déclaré Cesar Fabris, un habitant de la commune de Rebouças couverte par les eaux, cité par le site G1 de Globo.

En conséquence des fortes pluies, le volume d'eau des célèbres chutes de Foz do Iguaçu, à la frontière avec l'Argentine, était 30 fois supérieur à la normale lundi, avec 47,5 millions de litres d'eau par seconde, selon la compagnie Copel.

La direction du Parc national d'Iguaçu a interdit l'accès aux passerelles touristiques et les promenades en bateau, par mesure de sécurité.

Dans l'Etat voisin de Santa Catarina, 24 villes sont inondées et au moins 16.000 personnes touchées. A Blumenau, le fleuve Itajaï Açu, qui traverse la ville, se trouve dix mètres au-dessus de la normale.

Neuf routes sont coupées par les inondations et ont été interdites.

Dans l'Etat du Rio Grande do sul (extrême sud), un cratère de 70 mètres s'est ouvert sur une route en raison de la pluie dimanche et deux voitures ont été englouties mais les passagers n'ont eu que des blessures légères, selon G1.

cdo/jta

PLUS:hp