NOUVELLES

Inde : Modi promet une politique étrangère énergique avec la Chine

09/06/2014 10:32 EDT | Actualisé 09/08/2014 05:12 EDT

Le gouvernement indien du nationaliste hindou Narendra Modi a promis lundi une politique étrangère forte et un engagement "énergique" dans ses relations avec la Chine, peu avant une rencontre avec le numéro un de la diplomatie chinoise.

Le nouveau gouvernement indien veut entretenir des relations pacifiques et cordiales avec ses homologues étrangers mais n'évitera pas la confrontation si nécessaire, a dit le Président indien Pranab Mukherjee lors d'un discours écrit par Modi et prononcé devant le parlement.

Le gouvernement "s'est engagé à construire une Inde forte, autonome et confiante" qui veut "occuper la place qui lui revient dans le concert des nations", a-t-il déclaré.

Modi et son parti nationaliste hindou Bharatiya Janata Party (BJP) ont beaucoup reproché au gouvernement précédent du parti du Congrès de ne pas avoir permis à l'Inde d'occuper la place qu'elle mérite sur la scène mondiale et d'avoir cédé du terrain face à son voisin chinois.

"Mon gouvernement va s'engager énergiquement avec les autres voisins de notre région, y compris la Chine avec qui nous allons travailler pour développer notre partenariat stratégique et de coopération", a-t-il dit.

Modi a rencontré en fin d'après-midi le ministre des Affaires étrangères chinois Wang Yi. Les deux hommes sont apparus souriants et se sont serré la main devant les caméras. Aucune déclaration n'a été faite immédiatement après la rencontre sur la teneur de ces discussions.

Dimanche le ministre chinois a rencontré son homologue indienne Sushma Swara pour un premier entretien depuis l'entrée en fonction de Modi. Ces discussions ont été "productives et substantielles", selon la diplomatie indienne.

A Pékin, une porte-parole du ministère des Affaires étrangères a déclaré que le gouvernement "salue, soutient et apporte sa bénédiction au développement de l'Inde".

"La Chine est prête à développer un partenariat de développement plus complet et rapproché avec l'Inde", a dit Hua Chunying à des journalistes.

En dépit de l'importance des échanges économiques entre les deux pays, leurs relations diplomatiques sont toujours marquées par la suspicion, héritée de la brève guerre frontalière de 1962.

La Chine est le premier partenaire commercial de l'Inde avec des échanges bilatéraux de 70 milliards de dollars US. Mais le déficit commercial de l'Inde avec la Chine atteint 40 milliards de dollars alors qu'il n'était que de 1 milliard en 2001-2002.

Modi doit s'assurer un meilleur accès au marché chinois. Les deux pays escomptent des échanges commerciaux de 100 milliards de dollars en 2015.

Dimanche soir, Modi avait estimé que si les deux pays devaient être concurrents, cette compétition devrait porter sur "les compétences, la taille et la rapidité".

L'Inde et la Chine ont tenté à plusieurs reprises de régler leur conflit frontalier mais les tensions subsistent. En février Modi avait mis en garde la Chine lors d'un meeting électoral contre son "esprit expansionniste".

Modi a invité le Président chinois Xi Jinping à lui rendre visite en Inde cette année.

tha-co/ef/ih

PLUS:hp