NOUVELLES

GP du Canada - Baromètre des équipes: Red Bull revient dans la course

09/06/2014 07:59 EDT | Actualisé 09/08/2014 05:12 EDT

Le Grand Prix du Canada, 7e manche de la saison 2014 de F1 courue dimanche à Montréal, a permis à Red Bull Racing, champion du monde en titre, de briser la série victorieuse de Mercedes-AMG et de se replacer dans la course aux victoires, en attendant de revenir éventuellement dans la course aux titres.

En hausse:

- Red Bull: victoire de Ricciardo, Vettel 3e

Enfin la victoire, amplement méritée, pour le jeune Australien qui a bien géré une course compliquée entamée sur la 3e ligne et conclue par deux dépassements de haut vol, sur Pérez et Rosberg. L'Allemand a pour une fois été plus rapide que l'Australien en qualifications, puis a profité en fin de course de l'accrochage entre Pérez et Massa pour récupérer une 3e place inespérée.

- McLaren: Button 4e, Magnussen 9e

Sur un circuit qui lui plaît, Button a longtemps été coincé dans le trafic, puis son expérience a parlé et il a gagné quatre places en fin de course, grâce à un double dépassement (Alonso et Hülkenberg dans le même virage) et au crash Pérez-Massa. Magnussen est longtemps resté coincé derrière Vergne mais a quand même terminé dans les points.

- Force India: Hülkenberg 5e, abandon de Pérez

"Hulk" est encore rentré dans les points, pour la 7e fois en sept courses, et "Checo" a fait le spectacle aux avant-postes, grâce à une stratégie audacieuse à un seul arrêt, comme son coéquipier, et au fait qu'il a parfaitement ménagé ses pneus. Jugé responsable de l'accrochage avec Massa, à l'abord du dernier tour, il sera pénalisé de cinq places sur la grille en Autriche.

- Massa à l'hôpital -

- Williams: Bottas 7e, abandon de Massa

Auteur du meilleur tour en course, Massa a mené le Grand Prix pendant deux tours et pouvait espérer monter sur le podium jusqu'à ce que Pérez change brutalement de trajectoire devant lui, ce qui l'a surpris et envoyé dans le mur, puis à l'hôpital pour des examens complémentaires. Bottas, parti sur la 2e ligne, a souffert d'une surchauffe de ses freins, comme les pilotes Mercedes-AMG.

Stables:

- Ferrari: Alonso 6e, Räikkönen 10e

L'Espagnol a fait illusion aux premiers essais libres, puis tout est redevenu normal, à bonne distance des Mercedes et des Red Bull, mais aussi des monoplaces équipées de moteurs Mercedes. Comme d'habitude, il a limité les dégâts et pris quelques points, alors que le Finlandais, pour son 200e GP de F1, n'a pas été gâté. Le point de la 10e place ne le consolera pas.

- Toro Rosso: Vergne 8e, abandon de Kvyat

"JEV" est encore passé en Q3, pour la 5e fois sur sept qualifications, ce qui montre ses progrès, ceux de sa monoplace et du moteur Renault. Il s'est bien battu en course, passant devant Alonso au début et contenant les assauts de Magnussen à la fin, pour marquer quatre points bien mérités. Son coéquipier a été moins heureux, coincé dans le trafic jusqu'à une panne de transmission.

- Sauber: Sutil 13e, Gutiérrez 14e

Ca va un tout petit peu mieux pour les monoplaces suisses, classées toutes les deux malgré des difficultés à préserver leurs pneus et une perte de puissance sur le moteur Ferrari du Mexicain, en fin de course, comme sur beaucoup d'autres voitures à cause de la chaleur ambiante. Il y aura forcément des jours meilleurs cet été, sur des circuits moins spécifiques et exigeants.

- Premiers problèmes chez Mercedes -

En baisse:

- Mercedes-AMG: Rosberg 2e, abandon d'Hamilton

Premiers gros problèmes de fiabilité pour les deux Flèches d'Argent, à cause aussi de la chaleur ambiante, au niveau du moteur qui récupère l'énergie cinétique du freinage, puis des freins. Rosberg a réussi à les surmonter pour prendre 18 points précieux alors qu'Hamilton a dû baisser pavillon peu après la mi-course, sur l'un de ses circuits préférés.

- Lotus: abandons de Grosjean et Maldonado

Mauvaise journée pour les gars d'Enstone qui espéraient mieux, voire quelques points, mais ont été victimes de problèmes techniques: Grosjean a préféré arrêter les frais plutôt que de rouler avec un aileron arrière abîmé, Maldonado visait les points mais son moteur Renault a faibli en fin de course, comme beaucoup de propulseurs ce dimanche, tous motoristes confondus.

- Caterham: abandons d'Ericsson et Kobayashi

Problème de suspension arrière pour le Japonais, de turbo pour le Suédois: le week-end canadien n'a pas souri à l'écurie de Tony Fernandes, qui avait démenti qu'elle était à vendre. De toutes façons, si l'écart de performance continue à se creuser avec les Marussia, en nets progrès, il ne va pas être facile de trouver de nouveaux investisseurs, à défaut d'un acheteur. Inquiétant.

- Marussia: abandons de Bianchi et Chilton

Les monoplaces russes sont en progrès constants et pouvaient compter sur une marge d'une seconde au tour par rapport aux Caterham, mais elles se sont sabordées dès le premier tour, Chilton percutant Bianchi, alors qu'elles auraient pu profiter de cette course à rebondissements pour confirmer le résultat historique de Monaco. Dommage.

dlo/ig

PLUS:hp