NOUVELLES

Fusillade de Moncton: les dépouilles des trois agents de la GRC sont exposées en chapelle ardente

09/06/2014 02:11 EDT | Actualisé 09/08/2014 05:12 EDT
CP

MONCTON, - Bon nombre de résidants de Moncton se sont rassemblés, lundi, à la mémoire de trois agents de la Gendarmerie royale du Canada (GRC) morts par balles la semaine dernière, les dépouilles ayant été exposées en chapelle ardente au Centre Wesleyan.

Sous un ciel sans nuage, les gens se sont réunis pour rendre un dernier hommage à Dave Ross, âgé de 32 ans, de Victoriaville au Québec, Douglas Larche, âgé de 40 ans, de Saint-Jean au Nouveau-Brunswick, et Fabrice Georges Gevaudan, âgé de 45 ans, originaire de France.

Environ 200 personnes étaient en file lorsque les portes du grand amphithéâtre se sont ouvertes, permettant de voir les trois cercueils drapés de l'unifolié un à la suite de l'autre près de l'entrée. Des chapeaux Stetson bruns de la GRC se trouvaient sur chacun des cercueils, et de larges bouquets et des couronnes avaient été disposés sur la scène.

Des photographies des victimes et leurs bottes en cuir brunes étaient aussi placées devant les couronnes. Les trois policiers de la GRC sont tombés sous les balles de Justin Bourque mercredi dernier, à Moncton.

Les funérailles des trois hommes seront célébrées ce mardi à 13 h au Colisée de Moncton. Le public pourra y assister mais les places seront limitées puisque jusqu'à 7000 policiers de partout au pays et de l'étranger sont attendus, selon le maire George LeBlanc. Le premier ministre Stephen Harper et le gouverneur général David Johnston doivent aussi y assister, tout comme le premier ministre du Québec, Philippe Couillard.

Des sites publics de diffusion seront également aménagés à Moncton, Dieppe et Riverview pour permettre à tous ceux et celles qui le souhaitent de suivre l'événement en communauté. Les funérailles seront retransmises à la télévision. Les résidants ont aussi été appelés à héberger des policiers en déplacement.

Ce dernier hommage sera précédé d'une procession d'honneur de la GRC dans les rues de Moncton. Le cortège se mettra en branle vers 11 h 30 et suivra un parcours de 1,6 km jusqu'au Colisée de Moncton. Des policiers canadiens et américains, de même que des agents provenant d'autres corps de services d'urgence participeront au cortège funèbre.

«Je crois vraiment qu'il est nécessaire pour nous, les résidants de cette ville, de démontrer notre soutien à la GRC», exprimait lundi Elaine Gray, les yeux rougis, à la sortie de l'amphithéâtre.

«Pour ma part, je voulais simplement dire merci encore et encore à ces personnes. (Ce qui est arrivé) est si insensé et si regrettable. Je ne connaissais aucun d'entre eux personnellement. Je les connais tous désormais», a-t-elle exprimé.

Six policiers de la GRC en uniforme serraient les mains de gens venus rendre hommage à leurs trois collègues. De légers murmures et de lourds sanglots et pleurs brisaient le silence.

Justin Bourque fait face à des accusations de meurtres prémédités et de tentatives de meurtre. L'individu de 24 ans a comparu devant la cour vendredi. Sa cause a été ajournée au 3 juillet. Une partie de la ville de Moncton a été paralysée pendant près de 30 heures, le temps que les policiers retrouvent Bourque.

Les écoles de Moncton ont d'ailleurs rouvert leurs portes lundi.

Par ailleurs, les deux policiers blessés lors de la fusillade, Darlene Goguen et Éric Dubois, ont reçu tous deux leur congé de l'hôpital.

INOLTRE SU HUFFPOST

Veillée aux chandelles en l'honneur des trois policiers tués à Moncton
Fusillade à Moncton (4-5 juin 2014)