NOUVELLES

WTCC/Moscou - Ma Qing Hua, l'atout chinois de Citroën

08/06/2014 10:07 EDT | Actualisé 08/08/2014 05:12 EDT

Le jeune Ma Qing Hua, 26 ans, vainqueur dimanche à Moscou en Championnat du monde des voitures de tourisme (WTCC), est entré dans l'histoire comme le premier vainqueur chinois d'une manche mondiale labellisée par la FIA.

Déjà fort bien pourvue avec ses titulaires français Sébastien Loeb et Yvan Muller et l'Argentin "Pechito" Lopez, l'équipe Citroën Racing a engagé à Moscou une quatrième C-Elysée. Comme le concède le directeur de Citroën Racing, Yves Matton, ce choix n'était pas uniquement sportif : "Les objectifs de Citroën sont de plus en plus internationaux. Le calendrier du WTCC couvre déjà tous les continents et nous souhaitions accompagner ce mouvement avec nos pilotes".

"José Maria (Lopez) représente l'Amérique Latine et il nous est apparu important de nous adjoindre un pilote chinois. Mais pas à n'importe quel prix : nous avons effectué une sélection pour trouver un pilote compétitif", soulignait Matton en début de saison.

"Ma" est compétitif, et il vient de le prouver: parti en première ligne de la Course 2, dimanche à Moscou, selon le principe de la grille inversée pour les dix premiers des qualifications, Ma est resté en tête jusqu'au drapeau à damier. Parti 9e dans la Course 1, il avait terminé 6e, ce qui était déjà significatif pour sa toute première course dans une C-Elysée.

Premier marché automobile au monde, la Chine est un pays prioritaire pour le groupe PSA qui a officialisé en mars son union industrielle avec le constructeur automobile chinois Dongfeng. La Chine représente déjà près de 20% des ventes de Citroën et se présente comme l'un des marchés les plus prometteurs pour la C-Elysée dont la version compétition est engagée en WTCC.

- Shanghai et Macao -

Un pilote chinois constitue donc un excellent outil de communication, surtout que deux manches, et donc quatre courses, se tiendront en fin de saison à Macao et Shanghai, où réside Ma Qing Hua.

Des médias chinois étaient d'ailleurs présents à Moscou pour assister aux débuts de leur champion, qui n'est pas un inconnu. A 26 ans, il a déjà pris part à cinq séances d'essais officielles en Formule 1 pour les équipes HRT et Caterham.

Quoiqu'un peu impressionné par ses équipiers, il aborde ce nouveau défi avec détermination et une touche de fierté: "Je suis ravi d'être intégré à une équipe aussi performante et de pouvoir côtoyer des pilotes comme Sébastien et Yvan, dont je suis fan. Toutefois, je suis là pour faire mon travail de manière professionnelle, sans laisser place à l'émotion", disait-il samedi à Moscou.

Le sport automobile n'en est qu'à ses balbutiements en Chine: "Lorsque j'avais 6 ou 7 ans, les voitures n'étaient pas encore très répandues en Chine, raconte Ma. Grâce à mon père, qui était alors chauffeur, j'ai eu la chance d'être en contact avec l'automobile et d'aimer ça. Et puis, il y a eu ensuite les premiers kartings en Chine. C'est comme ça que j'ai commencé".

Sur ses premières manches de WTCC, la mission de Ma Qing Hua était d'apprendre pour préparer au mieux les courses chinoises de la fin de saison. Grâce à sa victoire dimanche à Moscou, au volant de la meilleure voiture du plateau, le souriant Ma a pris un peu d'avance...

str/dlo/ol/bm

PSA PEUGEOT CITROEN

DONGFENG MOTOR GROUP

ACCOR

PLUS:hp