NOUVELLES

Moncton: les obsèques des policiers seront célébrées mardi

08/06/2014 04:47 EDT | Actualisé 07/08/2014 05:12 EDT
Jessie Kuehl

MONCTON, - Les funérailles des trois policiers de la GRC, tués dans la fusillade de mercredi dernier au Nouveau-Brunswick, seront célébrées mardi, au Colisée de Moncton.

La cérémonie régimentaire se déroulera à 13h, et le public pourra y assister. On y attend plus de 7000 personnes.

Les obsèques seront précédées d’un défilé d’honneur regroupant des représentants de tous les corps policiers du Canada.

Lundi, la population pourra aussi rendre hommage aux trois policiers à l'occasion d'une chapelle ardente qui se déroulera au Centre de célébration Wesleyan de 14 h à 21 h, a annoncé la GRC.

Dave Ross, âgé de 32 ans et originaire de Victoriaville au Québec, Douglas James Larche, âgé de 40 ans de Saint-Jean au Nouveau-Brunswick, et Fabrice Georges Gevaudan, âgé de 45 ans et originaire de la France, seront conduits à leur dernier repos.

Pendant ce temps, la vie reprend peu à peu son cours à Moncton, après l’arrestation et la mise en accusation du présumé auteur de la tuerie, Justin Bourque.

Le pasteur de l'église méthodiste que fréquentait Dave Ross a affirmé dimanche que le temps de la guérison avait commencé. Au cours de la messe dominicale qui s'est déroulée à l'église Hillside Baptist, de Moncton, Jerry Reddy a rappelé aux fidèles que de mauvaises choses pouvaient arriver à de bonnes personnes.

Il leur a aussi demandé de prier pour les familles, les amis et les collègues des trois policiers de la GRC tués par un tireur mercredi.

«La mort de ces trois agents qui se sont sacrifiés nous brise le coeur, a dit M. Reddy. La vie est un cadeau qui doit se vivre un jour à la fois.»

La messe a été célébrée devant une photographie de Dave Ross et de sa femme prise le jour de leur mariage.

Certains fidèles ont pleuré pendant la messe. Plusieurs autres se sont serrés dans leurs bras pour se consoler sur le parvis et le stationnement après la célébration dominicale.

Des gens ont placé des notes de condoléances dans un petit panier. Trois petites chandelles brûlaient en l'honneur des trois policiers tués.

Par ailleurs, la femme du gendarme Douglas Larche, Nadine, a publié un communiqué pour remercier la population pour «(ses) marques de sympathie dans ces moments difficiles».

Elle a dressé un portrait très émouvant de son mari, disant qu'il «vivait pour l'amour de sa famille». Le policier était le père de trois filles âgées respectivement de 4, 8 et 9 ans.

«C'était un père de famille extraordinaire et un mari comme il s'en fait peu. Il adorait faire des présentations à l'école et à la garderie de ses filles en uniforme et avec une voiture de police.»

Mme Larche a aussi souligné que son mari avait «un sens de l'humour bien à lui qu'il révélait souvent seulement devant sa famille». Elle a résumé ses sentiments en disant qu'il «était la meilleure personne que je connaissais».

«Nous commençons maintenant un processus très difficile d'honorer sa mémoire et de vivre notre deuil», a-t-elle ajouté.

Samedi, quelque 200 enfants accompagnés de leurs parents ont défilé à bicyclette dans le quartier où s’est déroulée la fusillade, afin de démontrer leur solidarité envers la GRC.

INOLTRE SU HUFFPOST

Veillée aux chandelles en l'honneur des trois policiers tués à Moncton