NOUVELLES

La LCF et l'Association des joueurs de la LCF en arrivent à une entente

07/06/2014 11:11 EDT | Actualisé 08/08/2014 05:12 EDT
CP

TORONTO - La LCF et l'Association des joueurs de la LCF sont arrivées à une entente de principe avec l'aide d'un médiateur, évitant ainsi la possibilité d'une grève.

Les deux parties en ont fait l'annonce dans un communiqué conjoint, samedi soir. Le communiqué indique que les votes de ratification seront «organisées dès que possible». Les détails n'ont pas été immédiatement dévoilés.

Une source au sein du circuit, qui a parlé sous le couvert de l'anonymat, a indiqué à La Presse Canadienne que le comité directeur de l'Association des joueurs avait présenté l'entente aux représentants des équipes durant une conférence téléphonique de plus de quatre heures, samedi soir.

Selon la source, l'entente inclut une augmentation du plafond salarial à 5 millions $ — le chiffre offert par la ligue lors de ses offres précédentes tandis que l'AJLCF visait 5,2 millions $. Les vétérans obtiendraient des bonis à la signature de 7500 $ alors que les recrues auraient droit à des bonis de 1500 $.

Les deux parties auraient convenu d'un contrat de quatre ans appelant à des augmentations du plafond salarial de 50 000 $ par année.

Néanmoins, la source a ajouté plus tôt samedi que deux autres options avaient été amenées sur la table avant la conférence téléphonique avec les représentants des joueurs: un contrat couvrant cinq années ou cinq années en plus d'une année d'option.

Le salaire minimum augmenterait aussi de 5000 $ pour passer à 50 000 $, un point sur lequel les deux parties s'étaient entendues plus tôt lors des négociations.

La source a également mentionné que l'année d'option liée aux contrats des joueurs n'existera plus, ce que le syndicat espérait retirer.

Les joueurs verraient leurs journées d'entraînement passer de quatre heures et demie à un maximum de six heures.

La convention collective précédente était arrivée à échéance le 29 mai dernier, mais les négociations ont repris vendredi et il y a eu plusieurs échanges d'offres au cours de la nuit menant à samedi jusqu'à l'interruption du dialogue pour la nuit. Les discussions ont repris plus tard samedi jusqu'à ce qu'on en arrive à une entente.

La conclusion d'une entente survient à un moment inattendu, puisque les deux parties ne s'étaient pas rencontrées en personne depuis le 29 mai.

Les joueurs des Stampeders de Calgary et des Eskimos d'Edmonton avaient prévu tenir des votes de grève samedi.

Les joueurs des sept autres équipes avaient déjà voté et étaient en position de déclencher légalement une grève dès ce week-end.

Grâce à la nouvelle entente, le match préparatoire prévu lundi entre les Argonauts de Toronto et les Blue Bombers de Winnipeg aura lieu tel que prévu dans la capitale manitobaine.

Si l'entente est ratifiée, la saison régulière débutera comme prévu le 26 juin, quand les Argonauts seront à nouveau de passage à Winnipeg.

L'entente de principe met fin à des négociations parfois difficiles entre les deux parties. Les négociations avaient débuté en février, mais le dialogue depuis avait été interrompu à plusieurs reprises.

La ratification de l'entente serait aussi une bénédiction pour la ligue et ses neuf équipes. La LCF écoulera cette saison la première année d'un contrat de droits télévisuels avec le réseau TSN d'une valeur moyenne annuelle de 42 millions $, selon ce qui a été rapporté.

Cependant, les parties devaient être jouées pour que la ligue — et ultimement les équipes — touche ce montant. Cette entente devrait permettre aux formations de toucher 2,75 millions $ en revenus supplémentaires.

Le début de la saison à la date prévue est aussi important puisque les Tiger-Cats de Hamilton pourront aménager dans leur nouveau stade et que la LCF célèbre le retour du football à Ottawa. Le Rouge et Noir profitera aussi d'un stade rénové dans la capitale canadienne.

INOLTRE SU HUFFPOST

Les dix compétitions sportives les plus rentables