NOUVELLES

Formule 1 - Le projet d'écurie américaine de Gene Haas repoussé à 2016

08/06/2014 01:21 EDT | Actualisé 08/08/2014 05:12 EDT

Le projet d'écurie américaine de Formule 1 pour lequel le milliardaire Gene Haas a reçu récemment une licence sportive est repoussé à la saison 2016, a annoncé dimanche l'un de ses responsables, en marge du GP du Canada.

"Nous avons reçu l'accord de la FIA (Fédération internationale de l'automobile, NDLR) en avril, mais cela ne nous laisse pas assez de temps pour préparer" la saison 2015, a expliqué Günther Steiner, bras droit de Haas dans ce projet.

"On prendrait trop de risques en allant trop vite, c'est pourquoi on va retarder nos débuts jusqu'en 2016, nous l'avons officiellement confirmé" à la FIA, a poursuivi le futur directeur de l'écurie.

Ce projet est articulé autour de Gene Haas qui a créé Haas Automation, devenu l'un des plus importants fabricants de machines-outils au monde.

Haas est déjà actionnaire de l'écurie Stewart-Haas Racing, présent dans le Championnat Nascar, qui compte parmi ses pilotes Danica Patrick, entrée dans l'histoire du sport automobile comme la première femme à remporter une course d'IndyCar, en 2008.

En ce qui concerne les pilotes, Steiner, qui a travaillé dans le passé pour les écuries Red Bull et Jaguar, est resté flou.

"Rien n'est décidé sur la question. Je ne sais pas quels sont les projets de Danica", a-t-il indiqué alors que la presse américaine rapporte régulièrement que Patrick, très populaire aux USA, pourrait hériter d'un baquet dans l'écurie Haas.

L'Italien s'est montré plus précis sur les questions techniques, notamment en matière de châssis et de moteurs.

"Maintenant que nous avons plus de temps devant nous, nous voulons développer notre propre châssis, avec un partenaire technique", a-t-il expliqué.

Haas dispose de sa propre soufflerie utilisée par des écuries Nascar et IndyCar, "l'une des plus perfectionnées au monde", a insisté Steiner.

Pour les moteurs, l'écurie est "en pourparlers finaux avec Ferrari et Mercedes": "Renault n'a jamais été sur notre liste de motoristes possibles, car ils n'ont pas de transmissions disponibles et ils sont déjà très occupés avec quatre clients", a-t-il ajouté.

Le dernier projet d'écurie américaine en F1 remonte à 2010, quand le US F1 Team avait reçu une licence de la FIA, mais n'avait finalement pas pu s'aligner en course en raison de problèmes financiers.

L'écurie Haas "veut atteindre le top 10 et prouver qu'une écurie basée aux Etats-Unis peut réussir en F1", a conclu son futur directeur.

jr/dlo/jgu

PLUS:hp