NOUVELLES

Mondial-2014: la fête débutera après le coup d'envoi, selon Cafu

07/06/2014 11:12 EDT | Actualisé 07/08/2014 05:12 EDT

Les mouvements sociaux au Brésil cèderont la place à la fête une fois le Mondial lancé, a affirmé samedi Cafu, champion du monde en 2002, persuadé que le monde verra "un Brésil totalement différent" après le coup d'envoi jeudi.

Les Brésiliens vivent une semaine agitée avec des embouteillages monstres à Sao Paulo, paralysé par une grève du métro, et des manifestations contre le coût du tournoi.

"La situation politique est bouillante et j'aurais aimé que l'on parle de football. Mais c'est actuellement impossible avec toutes les batailles politiques", a déclaré Cafu samedi, le jour de ses 44 ans, à l'agence SID, filiale allemande de l'AFP.

Mais l'ancien capitaine de la Seleçao 2002 est certain que le climat sera plus clément après le coup d'envoi du Mondial, lancé jeudi par le Brésil et la Croatie à Sao Paulo.

"Il y a des manifestations partout dans le monde et en général ça n'a rien à voir avec la Coupe du monde. C'est une période où les gens pensent qu'ils pourront plus se faire entendre, avec la compétition en arrière plan", a analysé Cafu, seul joueur à avoir participé à trois finales de Coupe du monde (vainqueur en 1994 et 2002, finaliste en 1998).

"Nous traversons en ce moment des temps difficiles en tant que pays. Voilà pourquoi il n'y a pas de grande joie avant le début du tournoi", a poursuivi le Brésilien avant de prédire: "Mais une fois que ce sera lancé, vous verrez un pays totalement différent."

L'ancien joueur de l'AS Rome et de l'AC Milan, entre autres, affirme soutenir les manifestations tant qu'elles restent non-violentes. Et craint des mouvements de protestations plus larges que ceux de l'été dernier lors de la Coupe des Confédérations au Brésil, car le Mondial "est un évènement encore plus important".

sid/rd/cw/bc/jta/dhe

PLUS:hp