NOUVELLES

GP du Canada: Rosberg mate Hamilton, Vettel avance

07/06/2014 02:46 EDT | Actualisé 07/08/2014 05:12 EDT

Nico Rosberg (Mercedes) s'élancera à la corde, juste devant son coéquipier et principal rival Lewis Hamilton au départ du Grand Prix du Canada dimanche à Montréal (18h00 GMT, 20h00 françaises), alors que Sébastien Vettel (Red Bull) a signé samedi le 3e temps des qualifications.

A nouveau leader du championnat du monde depuis sa victoire à Monaco, Rosberg a bouclé son meilleur tour des qualifications, dans les dernières secondes de la Q3, en 1 min 14 sec 874/1000, soit 80 millièmes de mieux qu'Hamilton (1:14.953) qui a déjà gagné trois fois à Montréal.

L'Allemand a signé de bien belle manière, sur le circuit Gilles-Villeneuve, la 7e pole position de sa carrière en F1 et la 3e cette saison, après celles de Bahreïn et de Monaco. Mais contrairement à la pole de Monaco, fin mai, cette pole position de Montréal, acquise à la régulière, ne suscitera aucune polémique: Rosberg a parfaitement réussi sa séance de qualifications, de bout en bout, en gérant bien ses pneus et le "timing" de ses sorties sur la piste.

Le Britannique a échoué d'un souffle, dans sa dernière tentative, puis s'est montré fair-play: "Nico a réalisé une grande séance, la mienne n'a pas vraiment été fantastique, mais ce qui est réjouissant, c'est que c'est une grande performance d'équipe", a souligné Hamilton, qui ne mène plus que 4-3 face à Rosberg au décompte des pole positions de 2014.

"Cela devrait se jouer entre nous deux, on a une belle avance sur les autres", a estimé Rosberg au sujet de la course de dimanche. Signe qu'ils ne sont plus vraiment sur la même longueur d'onde, Hamilton s'est montré plus circonspect: "On ne peut se permettre de sous-estimer la concurrence. Le plus important c'est qu'on amasse le plus de points possibles pour l'équipe", a souligné le champion du monde 2008.

- Regain de forme pour Vettel -

La deuxième ligne sera occupée par la Red Bull-Renault de Sebastian Vettel, en net regain de forme, qui s'est rapproché à une demi-seconde des Mercedes et a devancé de deux millièmes de seconde seulement, une marge infime, la meilleure Williams, celle du Finlandais Valtteri Bottas.

"On n'est toujours pas là où on voudrait être, mais je me suis bien battu pour réaliser un bon tour, on avance. Tout est possible dimanche, c'est une course longue où des surprises dans les stratégies sont possibles", a estimé le quadruple cahmpion du monde en titre.

Bottas a devancé son coéquipier brésilien Felipe Massa, équipé comme lui d'un moteur Mercedes, qui partira sur la 3e ligne à côté de l'autre Red Bull de l'Australien Daniel Ricciardo, pour une fois devancé par Vettel en qualifications.

La Ferrari la plus rapide, celle de l'Espagnol Fernando Alonso, prendra le départ sur la 4e ligne, à côté du Français Jean-Eric Vergne (Toro Rosso).

Pour son 200e départ en F1, l'autre pilote de la Scuderia, le Finlandais Kimi Räikkönen, sera sur la 5e ligne à côté d'un autre champion du monde, le Britannique Jenson Button (McLaren). Jenson le "gentleman" avait remporté en 2011 un GP à rallonge qui avait duré plus de quatre heures, à cause de la météo. L'édition 2014 devrait se disputer au soleil et elle s'annonce torride.

jr-dlo/cda

PLUS:hp