NOUVELLES

Aucun homme armé trouvé à Dartmouth, en Nouvelle-Écosse

07/06/2014 01:37 EDT | Actualisé 07/08/2014 05:12 EDT
Radio-Canada

Les policiers sont sur le point de terminer leur enquête concernant la présence d'un individu armé dans le parc industriel Burnside, à Dartmouth, en Nouvelle-Écosse.

Des agents armés ont fouillé de fond en comble un édifice situé sur la promenade Dawn, à la suite d'un appel d'urgence. À 15 h, ils n'avaient toujours pas trouvé de trace d'arme, ou d'individu dangereux sur place.

La police avait reçu un appel concernant un homme armé d'une carabine, juché sur le toit de l'entreprise de récupération de matériaux Dartmouth Metals, vers 11 h 30 ce matin, explique le porte-parole de la police régionale d'Halifax, Jeff Carr.

L'agent Jeff Carr n'était pas en mesure de préciser s'il s'agissait d'une fausse alerte, ou si l'homme avait quitté le secteur, ce qui serait « très possible », selon lui.

Une arrestation au cours de la journée

Les policiers ont procédé à une arrestation en début d'après-midi. Ils sont ressortis d'un bâtiment avec un jeune homme menotté, qui était un employé de l'entreprise. Le jeune homme a ensuite été relâché.

Un autre employé, ignorant qu'une chasse à l'homme était en cours, a également été interpellé lorsqu'il est sorti du commerce Dartmouth Metals. Il a subi un long interrogatoire avant de quitter les lieux.

Tout un secteur sous tension

Le propriétaire de Darmouth Metals, Peter Giberson, a expliqué que les policiers ont demandé aux employés de quitter les lieux, le temps de l'enquête.

La circulation a été réduite dans le parc industriel, les policiers bloquant plusieurs rues.

Des policiers armés, en équipement tactique, ont patrouillé dans le secteur, et plusieurs étaient accompagnés par des chiens renifleurs. Un employé travaillant sur cette rue a confié à la CBC que la police demandait aux gens de rester à l'intérieur, et que les commerces du secteur étaient en confinement.

Les policiers s'étaient d'abord rendus au concessionnaire automobile Steele Wolkswagen, où ils ont interrogé des employés, avant de rediriger leur effort vers le commerce de la promenade Drive. Le concessionnaire automobile avait par ailleurs fermé ses portes pendant l'interrogation des policiers.

Plusieurs ambulances auraient également été aperçues le long de la rue Windmill, au cours de l'intervention.

INOLTRE SU HUFFPOST

Fusillade à Moncton (4-5 juin 2014)