NOUVELLES

A Kiev, Biden apporte un soutien financier symbolique à Porochenko

07/06/2014 12:07 EDT | Actualisé 07/08/2014 05:12 EDT

Les Etats-Unis ont accru de manière symbolique samedi, de 48 millions de dollars, leur aide à l'Ukraine dans un geste de soutien au nouveau président Petro Porochenko, confronté à une insurrection prorusse et à une situation économique et financière catastrophique.

L'annonce a été faite par le vice-président américain Joe Biden, qui se trouvait à Kiev pour l'investiture de M. Porochenko, a indiqué la Maison Blanche.

A cette occasion, M. Biden a aussi rencontré les présidents géorgien Guiorgui Margvelachvili et moldave Nicolae Timofti et leur a annoncé le déblocage de plusieurs millions de dollars de soutien financier supplémentaires pour ces deux anciennes républiques soviétiques qui s'apprêtent à signer un accord avec l'Union européenne.

L'aide américaine vise à "aider le gouvernement ukrainien à conduire des réformes cruciales, à bâtir des capacités de faire respecter la loi et de renforcer l'unité nationale", a déclaré la Maison Blanche.

Les Etats-Unis ont déjà fourni une garantie de prêt d'un milliard de dollars, qui rentre dans le plan de 27 milliards de dollars monté par les Occidentaux pour Kiev (dont 17 milliards de dollars du Fonds monétaire international). Le pays se trouvait au bord de la faillite quand le président Viktor Ianoukovitch a été destitué en février et la Russie a refusé de poursuivre son soutien financier aux autorités de transition pro-occidentales.

Au total, Washington va fournir 184 millions de dollars à Kiev cette année, en récession et en train de mettre en place des réformes douloureuses pour la population (hausse des prix du gaz, gel des retraites) afin de satisfaire les exigences du FMI.

L'aide à la Moldavie débloquée samedi s'élève à 8 millions de dollars, destinés à rendre le pays plus compétitif alors qu'il se rapproche de l'UE. Elle porte à 31 millions de dollars l'aide de Washington à ce pays cette année.

L'aide à la Géorgie, de 5 millions de dollars, est destinée notamment aux zones frontalières de l'Abkhazie et de l'Ossétie du Sud, deux régions séparatistes dont la Russie a reconnu l'indépendance à l'issue d'une brève guerre entre les deux pays. L'aide américaine représente 65 millions de dollars cette année.

La Géorgie et la Moldavie doivent officiellement signer des accords d'association avec l'UE le 27 juin à l'occasion d'un sommet européen. Ces signatures sont politiquement sensibles en raison de la crise ukrainienne, provoquée par la décision fin 2013 du président Viktor Ianoukovitch, renversé depuis, de suspendre la signature d'un accord d'association avec l'UE.

gmo/neo/plh

PLUS:hp