NOUVELLES

Roland-Garros - Nadal en finale et à deux doigts d'affoler les records

06/06/2014 12:23 EDT | Actualisé 06/08/2014 05:12 EDT

Rafael Nadal, N.1 mondial, s'est donné l'opportunité de marquer un peu plus l'histoire du tennis en décrochant vendredi sa neuvième finale à Roland-Garros, après avoir infligé une leçon au Britannique Andy Murray (8e), en trois sets (6-3, 6-2, 6-1).

En cas de succès dimanche sur le N.2 mondial serbe Novak Djokovic, l'Espagnol glanerait un neuvième trophée sur la terre battue parisienne et battrait le record du plus grand nombre de titres remportés dans un tournoi du Grand Chelem. Il deviendrait par la même occasion le premier homme à remporter cinq titres d'affilée lors des Internationaux de France.

Face à un Murray impuissant, le Majorquin a signé sa 34e victoire d'affilée à Roland-Garros, où il n'a subi qu'un revers en 66 matches, en 2009 face au Suédois Robin Söderling. Cette défaite est la seule qu'il ait connue sur la terre ocre dans un format en cinq sets, pour 89 victoires.

Impressionnant de supériorité, il a écoeuré son adversaire écossais dans une demi-finale à sens unique. "J'ai joué mon meilleur tennis aujourd'hui depuis le début du tournoi. Quand j'étais enfant, je rêvais simplement de jouer Roland-Garros. Une neuvième finale ici pour ma dixième participation, c'est juste incroyable", a commenté Nadal après sa victoire.

Disputée sous un ciel au beau fixe, le match a vite tourné à l'avantage du N.1 mondial, très à l'aise d'entrée.

Solide sur son revers, qui lui avait fait défaut face à son compatriote David Ferrer en quarts, Nadal a aussi soigné son service sans donner l'impression de souffrir du dos.

Mais c'est surtout en coup droit que le Majorquin a fait des dégâts. Par ses accélérations soudaines et son redoutable lift, il a mis à mal la défense de l'Ecossais pour mener 3-0 dans le premier set.

- Énorme défi face à Djokovic -

Murray a eu quelques rares éclairs de génie, comme cet ace à 207 km/h pour revenir à 5-3 et une amortie ayant pris de court Nadal, mais il a quasiment tout le temps subi le rythme du Majorquin, qui le maintenait à 1,50 m de la ligne de fond de court.

Au lieu de changer de stratégie, le Britannique, qui disputait sa deuxième demi-finale Porte d'Auteuil - après celle de 2011 déjà perdu face à Nadal - a continué de subir dans la deuxième manche concédant deux fois sa mise en jeu.

Pressé de terminer, Nadal a redoublé d'effort dans le dernier acte pour achever l'Ecossais, qui semblait résigné, baissant souvent la tête. Encore une fois, il faisait tôt le break pour mener 2-1. Les jeux continuaient de défiler ensuite à toute vitesse. Sur le dernier point, le "Taureau de Manacor" montait au filet pour boucler les débats en 1h35.

Nadal s'attend désormais à un "énorme défi" dimanche face à Djokovic dans un duel devenu un classique du tennis. Le Serbe, qui a battu l'Espagnol sur la terre battue romaine en mai, rêve maintenant de s'imposer à Roland-Garros, seul tournoi majeur manquant encore à son palmarès.

ll/alh

PLUS:hp