NOUVELLES

Mondial-2014 - Shaw, Barkley, Lallana, les nouveaux visages de l'Angleterre

06/06/2014 09:14 EDT | Actualisé 06/08/2014 05:12 EDT

Derrière les grognards Steven Gerrard, Frank Lampard ou Wayne Rooney, des visages moins connus, ceux de Luke Shaw, Ross Barkley, Adam Lallana, Raheem Sterling ou Rickie Lambert, dessineront également le visage de l'Angleterre lors du Mondial-2014.

. Luke Shaw: à 18 ans, le latéral gauche de Southampton est le plus jeune de la bande et ne compte que deux sélections, dont la première décrochée seulement en mars contre le Danemark.

Ce pur produit des Saints vient pourtant de livrer sa deuxième saison pleine dans l'élite et a même été désigné meilleur joueur de l'année à son poste. Ce qui lui a permis de pousser vers la retraite internationale le vétéran historique Ashley Cole.

Courtisé ardemment par ManU notamment, il devrait toutefois laisser au Brésil la place de titulaire à Leighton Baines.

. Ross Barkley: le milieu à tout faire d'Everton n'a pas volé sa place, arrachée de haute lutte à vingt ans.

Grand et fin, accrocheur et combatif, il a rayonné dans l'entre-jeu, d'une surface à l'autre, lors de sa première saison complète.

Et s'il n'a inscrit que six buts, ceux-ci ont souvent été spectaculaires avec sa lourde frappe longue distance, ce qui lui a permis de rester dans le collimateur du sélectionneur et d'obtenir la première de ses cinq sélections début septembre.

A noter qu'il aurait pu choisir de porter le maillot des SuperEagles puisque l'un de ses grands-pères était nigérian.

. Adam Lallana: la saison de la révélation pour le milieu offensif de Southampton qui a achevé le championnat avec neuf buts et six passes décisives au compteur et figure dans l'équipe-type de l'année.

Titulaire chez les Saints depuis qu'il a vingt ans -il en compte aujourd'hui 26-, il en est même le capitaine depuis 2012.

Ce milieu offensif polyvalent et aussi bien axial qu'ailier, supporteur d'Everton dans sa jeunesse, a décroché la première de ses cinq capes en novembre et n'a raté aucun match depuis.

Il devait initialement se marier le 14 juin, le jour du premier match contre l'Italie, mais, inspiré, il a avancé la cérémonie au 24 décembre.

. Raheem Sterling: à 19 ans, le fantasque ailier de Liverpool est le plus "ancien" international de la bande puisqu'il a été appelé la première fois en novembre 2012 lors d'un match perdu contre la Suède avec un quadruplé de Zlatan (4-2).

Né en Jamaïque et élevé par sa grand-mère, formé à QPR et transféré en 2010 chez les Reds, Sterling a toutefois mis du temps avant d'accéder à la régularité.

Ce qu'il a réussi à faire dans la deuxième moitié de la saison avec notamment neuf buts, tous inscrits depuis décembre, et cinq passes décisives. Un doublé contre Arsenal et une réalisation contre City ont fait beaucoup pour sa visibilité.

Ce petit gabarit explosif a donc convaincu Hodgson de lui offrir trois nouvelles sélections puis de le prendre dans sa liste, ce qui était loin d'être acquis cet automne, comme le sélectionneur l'a reconnu.

Si Rooney n'est pas exilé dans un couloir contre l'Italie, il peut même espérer être titulaire.

. Rickie Lambert: il est le troisième larron de Southampton puisque Jay Rodriguez est blessé.

Buteur en août 2013 contre l'Ecosse lors de sa première sélection et vendredi contre l'Equateur, il en est à trois buts en cinq capes à 32 ans.

Travailleur et sérieux, des qualités appréciées et récompensées par Hodgson, il a auparavant galéré et écumé les divisions inférieures anglaises après avoir été libéré en 1997 par Liverpool qui ne croyait pas en lui.

Cet avant-centre britannique à l'ancienne, grand, rugueux et bon de la tête, s'est stabilisé chez les Saints, inscrivant treize buts et donnant dix passes décisives cette saison. Cela lui a rouvert les portes des Reds où il vient tout juste d'être transféré.

A noter que son troisième enfant est né le jour où il a été appelé pour la première fois.

cd/fbx

PLUS:hp