NOUVELLES

Les dégâts causés par Snowden moindres que l'on craignait (presse)

06/06/2014 06:33 EDT | Actualisé 06/08/2014 05:12 EDT

Edward Snowden ne semble pas avoir pris autant de documents de la NSA que l'on ne le craignait à l'origine, rapporte le Washington Post jeudi soir citant le directeur du renseignement américain.

Les dégâts sont encore importants, mais "il semble qu'il n'a pas pris autant" de documents qu'on le pensait initialement, à déclaré le directeur du renseignement national James Clapper, selon le Post.

Edward Snowden, ancien consultant de l'agence américaine chargée des interceptions de communications, avait déclenché une tempête mondiale en fournissant à la presse des dizaines de milliers de documents révélant l'ampleur de la surveillance effectuée par la NSA.

"Nous sommes en train de rechercher, mais nous pensons que, pour beaucoup des documents qu'il consulté, il n'a pas pu les télécharger", a déclaré James Clapper,.

"Il y a des choses que nous pensions qu'il avait obtenu, et il nous semble maintenant qu'il ne les a pas", a-t-il ajouté.

Pour le Washington Post, cette analyse contraste avec le scénario-catastrophe initial de la communauté du renseignement des États-Unis, supposant que Snowden, inculpé entretemps d'espionnage, aurait "compromis les réseaux de communication qui composent les systèmes de commandement et de contrôle militaire".

Un an après les premières révélations dans le quotidien britannique The Guardian, le 5 juin 2013, les détails continuent d'affluer. Dimanche, le New York Times affirmait, sur la foi de documents fournis par Snowden, que la NSA récupérait les photos de personnes pour les utiliser dans ses programmes de reconnaissance faciale.

dw/yad/fw/ia

PLUS:hp