NOUVELLES

La Maison Blanche réaffirme "l'obligation morale" de lutter contre la pollution

06/06/2014 03:35 EDT | Actualisé 06/08/2014 05:12 EDT

L'asthme, les allergies ou la sècheresse sont quelques uns des maux dont souffrent de plus en plus les Etats-Unis, ce qui provoque "l'obligation morale" de mettre en place un plan d'action, a affirmé vendredi la Maison Blanche.

Dans un document de huit pages, l'exécutif américain justifie une série de mesures, dont certaines annoncées il y a quelques jours par le président américain Barack Obama, pour réduire la pollution et les gaz à effets de serre.

"Nous avons l'obligation morale envers les générations futures de leur laisser une planète qui n'est pas irrévocablement polluée et endommagée", indique le texte titré "Les conséquences du changement climatique sur la santé des Américains".

"Grâce à une action ferme et responsable pour réduire la pollution au carbone, nous pouvons protéger la santé de nos enfants et commencer à ralentir les effets du changement climatique", ajoute le document.

Le texte rappelle qu'en raison du changement climatique, la sècheresse a tué 7.800 personnes entre 1999 et 2009 et que les allergies se sont développées, comme les maladies infectieuses.

Au cours des 30 dernières années, le pourcentage d'Américains ayant de l'asthme a doublé, à 8%.

Il rappelle ainsi le lancement par le président Obama d'un plan d'action sur le climat il y a un an. M. Obama a aussi annoncé il y a trois jours de nouvelles normes pour réduire de 30% d'ici 2030 les émissions de CO2 des centrales électriques.

Le climat est un dossier politiquement sensible dans un pays où nombre d'élus contestent la réalité du changement climatique, d'autres s'interrogeant sur la responsabilité des activités humaines.

ff/are

PLUS:hp