NOUVELLES

Débarquement: le prince Charles et Stephen Harper rendent hommage aux Canadiens

06/06/2014 02:18 EDT | Actualisé 06/08/2014 05:12 EDT

Une cérémonie en l'honneur de la participation canadienne au Débarquement de 1944 et à la bataille de Normandie a eu lieu vendredi en début de soirée, en présence du Prince Charles et du Premier ministre canadien Stephen Harper.

Plusieurs milliers de personnes, dont une centaine de vétérans, et un millier de jeunes Canadiens assistaient à cet hommage qui se tenait à l'extérieur du Centre Juno de Courseulles-sur-Mer, dans le secteur canadien de Juno Beach où débarquèrent 14.000 soldats canadiens au matin du 6 juin 1944.

La France était représentée par la toute nouvelle secrétaire d'Etat au numérique, Axelle Lemaire, native d'Ottawa.

Une fanfare des forces armées canadiennes a fait patienter le public qui a attendu longtemps en plein soleil une cérémonie qui n'a commencé qu'à 19H00 (17H00 GMT), près d'une heure et demie plus tard que prévu, en raison du retard pris par la cérémonie principale de Ouistreham.

M. Harper a rendu hommage au courage des soldats de son pays, "un courage qu'on ne peut exprimer, les mots me manquent", a-t-il dit.

Le prince Charles, s'exprimant comme le chef du gouvernement canadien en anglais et en français, a célébré aussi l'action canadienne mais aussi le rôle des Français. "N'oublions pas non plus l'esprit de sacrifice de la résistance française", a déclaré le prince de Galles, qu'accompagnait son épouse Camilla Parker Bowles, duchesse de Cornouailles.

Sous le commandement britannique du général Montgomery, la 3e division d'infanterie canadienne, soutenue par les chars de la 2e division blindée, avait pris d'assaut, le 6 juin, les plages de Graye-sur-Mer, Courseulles, Bernières et Saint-Aubin, c'est-à-dire le secteur de Juno Beach, un des cinq lieux du débarquement, entre les secteurs britanniques de Gold et Sword Beach, et, à l'est, des secteurs américains d'Utah et d'Omaha Beach.

Près de 45.000 soldats canadiens sont morts pendant la Seconde guerre mondiale, dont 5.500 en Normandie et 359 le 6 juin.

hel/am/thm/mr

PLUS:hp