POLITIQUE

Seins des Femen: le Conseil de presse du Québec adresse un blâme sévère au chroniqueur Michel Beaudry

05/06/2014 04:37 EDT | Actualisé 05/06/2014 05:14 EDT

Le Conseil de presse du Québec a adressé un blâme sévère à Michel Beaudry, pour sa chronique sur les seins des Femen parue en octobre dernier dans les pages du Journal de Montréal.

Le chroniqueur «vient banaliser un geste qui relève ni plus ni moins de l’agression sexuelle» et rejette le caractère humoristique de son texte. Les membres du comité des plaintes ont voulu dénoncer, à l'unanimité, les propos «indignes de la profession journalistique». Le grief pour atteinte à la dignité humaine a également été retenu.

Dans son texte, qui a été retiré du site depuis, Michel Beaudry avait déclaré vouloir toucher les seins des membres de Femen Québec lorsqu'elles avaient dénoncé l'exposition du crucifix à l'Assemblée nationale.

chronique michel beaudry

La Fédération des femmes avait accusé Michel Beaudry de banaliser l'acte de l'agression sexuelle, peu après la publication de son article. Ce dernier était revenu sur la controverse à l'émission Dutrizac, au 98,5 FM, indiquant que ses propos étaient humoristiques et qu'il ne voulait pas s'intéresser aux femmes qui sont fâchées.

Le Conseil de presse a également condamné La Presse pour un reportage sur Projet Montréal et une autre chronique du Journal de Montréal.

INOLTRE SU HUFFPOST

La chronique de Michel Beaudry sur les seins des Femen fait réagir
Femen au Québec