NOUVELLES

Roms: François dénonce des "formes d'esclavage" et demande "de nouvelles approches"

05/06/2014 06:35 EDT | Actualisé 05/08/2014 05:12 EDT

Le pape François a dénoncé jeudi "des formes modernes d'esclavage" dont sont victimes les Roms, réclamant l'élaboration de "nouvelles approches" communes des institutions civiles et religieuses "dans le monde entier".

Jorge Bergoglio recevait les participants à une rencontre au Vatican sur "l'Eglise et les Roms", intitulée "Annoncer l'Evangile dans les périphéries".

"Ce sont les personnes les moins protégées qui tombent dans le piège de l'exploitation, de la mendicité forcée et de diverses formes d'abus. Les Roms sont parmi les plus vulnérables", a martelé le pape argentin, qui dénonce constamment les exploitations et les trafics d'êtres humains.

"Il est plus que jamais nécessaire d'élaborer de nouvelles approches dans les milieux civil, social et culturel, ainsi que dans la stratégie pastorale de l'Eglise, afin de faire front aux défis qui émanent des formes nouvelles de persécution, d'oppression et, parfois aussi d'esclavage" concernant les Roms "dans le monde entier", a-t-il dit.

Les "gens du voyage", dont une bonne partie sont chrétiens, sont l'objet d'une attention particulière des institutions de l'Eglise et des papes. Un Conseil pontifical est spécialement en charge de "la pastorale des migrants et itinérants".

jlv/fka/fw

PLUS:hp