NOUVELLES

Rappels: GM admet sa "responsabilité" mais réfute avoir dissimulé les défauts

05/06/2014 09:45 EDT | Actualisé 05/08/2014 05:12 EDT

Une enquête interne au sein de General Motors a conclu qu'il n'avait pas dissimulé les défauts mécaniques associés à au moins 13 morts, qui ont conduit au rappel tardif de 2,6 millions de véhicules, mais a admis sa "responsabilité".

En conséquence, le constructeur automobile américain va licencier 15 personnes, dont des ingénieurs et des juristes, qui ont "échoué" à communiquer entre eux, "ce qui aurait pu changer fondamentalement des vies", a déclaré la directrice générale de GM, Mary Barra, lors d'une conférence de presse, en annonçant la mise en place un plan d'indemnisations des victimes.

lo/sl/are

GENERAL MOTORS

PLUS:hp