NOUVELLES

Nigeria: une ville du Nord-Est attaquée par des islamistes présumés (responsable local)

05/06/2014 11:19 EDT | Actualisé 05/08/2014 05:12 EDT

Des islamistes présumés ont attaqué jeudi une ville du nord-est du Nigeria, dans l'Etat d'Adamawa, l'un des trois placés sous état d'urgence, tirant sur un barrage de l'armée et mettant le feu à une église, a rapporté un responsable local.

"Il y a eu une attaque dans la ville de Madagali ce matin, menée par des hommes armés suspectés d'être des insurgés de Boko Haram", a déclaré Maina Ularamu, le chef de cette localité, à l'AFP.

Madagali se trouve à environ 25 km du district de Gwoza, où les islamistes de Boko Haram ont attaqué quatre villages mardi, faisant plusieurs centaines de morts.

M. Ularamu a dit ne pas avoir connaissance de victimes, mais selon un témoin, deux civils ont péri, pris entre l'armée et les assaillants.

Les insurgés ont ensuite pris la fuite dans la forêt, selon le responsable.

L'Etat d'Adamawa jouxte celui de Borno, épicentre de l'insurrection de Boko Haram.

Selon M. Ularamu, des hommes portant des uniformes de l'armée sont arrivés à Madagali vers 6h du matin (5h00 GMT) à bord de dix véhicules tout-terrain et en moto, traversant un barrage de l'armée.

"A cause de leur grand nombre et de leurs armes sophistiquées, ils ont pris le dessus sur les soldats, qui ont abandonné le barrage", a précisé M. Ularamu.

"Les hommes armés ont ensuite mis le feu à une église catholique et au secrétariat du district", a-t-il ajouté.

abu-phz/cdc/aub

PLUS:hp