NOUVELLES

Le Royaume-Uni fête le Jour J à Portsmouth avec un mini-débarquement

05/06/2014 12:21 EDT | Actualisé 05/08/2014 05:12 EDT

A la veille du 70e anniversaire du jour J, célébré avec faste en Normandie, Portsmouth, au sud de l'Angleterre, s'est rappelé jeudi que son port et ses plages avaient servi de point d'embarquement pour des milliers de soldats en 1944.

Appuyés sur une canne, au bras d'un membre de leur famille ou en fauteuil roulant, des centaines de vétérans britanniques ont assisté, sous un soleil au zénith, à un mini-débarquement amphibie et un numéro de voltige des Red Arrows, la patrouille acrobatique de la Royal Air Force.

"Si on vous oublie, vous mourez deux fois. Il ne faut jamais effacer de nos mémoires ceux qui sont encore dans les champs de Normandie, c'est à eux qu'on doit notre liberté", a déclaré à l'AFP Franck Rosrer, 88 ans, qui avait débarqué sur Gold Beach le 6 juin 1944 après avoir souffert toute la traversée d'"un terrible mal de mer".

Le vétéran était entouré d'une foule immense venue de Portsmouth et des alentours, massée sur le front de mer pour suivre les démonstrations et rendre hommage aux victimes, en présence de la princesse Anne, fille d'Elizabeth II et commandant en chef de la Royal Navy de Portsmouth.

"Je voulais être au premier rang pour voir ça. C'était fantastique. Cela nous donne un peu une idée de ce qui s'est passé le Jour J", s'est exclamé Jane Gilroe, habitante de Portsmouth, installée sur sa chaise depuis 7 heures du matin, face à la mer.

"Cette démonstration de la Royal Navy est extraordinaire! Cela me rappelle un peu le Jour J mais les conditions étaient bien plus dures", s'est rappelé John Heautt, vétéran de 89 ans, accompagné par ses deux petits-enfants.

Portsmouth, port de départ pour Sword Beach, la plage normande la plus à l'est des cinq choisies pour le Débarquement, a aussi été lourdement bombardée pendant la Seconde guerre mondiale.

Point d'orgue de la journée, une flottille de cinq bateaux de guerre, dont le HMS Bulwark de la Royal Navy, sont partis en fin d'après-midi de Portsmouth pour la Normandie et les plages du Débarquement.

"Je ne serai pas à bord mais, si cela avait été le cas, cette fois-ci j'aurais mangé une glace dans un transat", a lancé, rieur, John Jaykins, vétéran de 94 ans qui avait débarqué à Sword Beach, la veste chargée de médailles soigneusement astiquées pour cette journée de commémoration.

sds/jk/mc/lma

PLUS:hp