NOUVELLES

Inmarsat va proposer des connections à internet en vol en Europe

05/06/2014 05:30 EDT | Actualisé 05/08/2014 05:12 EDT

Le groupe britannique Inmarsat a annoncé jeudi avoir commandé un satellite au franco-italien Thales Alenia Space pour offrir un accès internet à très haut débit aux passagers des avions commerciaux en Europe.

L'opérateur satellitaire est en discussions avancées avec British Airways, qui devrait être la première compagnie aérienne à proposer ce nouveau service, sur ses lignes intérieures dans un premier temps.

"Les services de connectivités en vol pour les passagers ont décollé rapidement en Amérique du Nord avec une croissance très rapide des infrastructures et de leur utilisation", a souligné dans un communiqué Rupert Pearce, le directeur général d'Inmarsat.

L'américain Gogo a en effet déjà lancé avec succès un tel service aux États-Unis, suivi plus récemment par son concurrent AT&T.

"Nous pensons que la même opportunité existe en Europe et qu'Inmarsat peut rapidement déployer des services de connectivité à haut débit uniques pour répondre à la demande à travers l'UE, avec le soutien des régulateurs européens du secteur des télécoms", a ajouté Rupert Pearce.

Inmarsat va utiliser un nouveau satellite en bande S baptisé Europasat, construit par Thales Alenia Space, coentreprise du français Thales et de l'italien Finmeccanica. Il devrait être livré à la fin de 2016.

Pour réduire les coûts de moitié, il sera partagé avec l'opérateur grec Hellas-Sat, qui disposera de sa propre charge utile séparée.

Le prix pour construire, assurer et lancer le satellite sera ainsi ramené à environ 200 millions de dollars pour Inmarsat, a souligné la société britannique. Inmarsat va également déployer une infrastructure au sol complémentaire.

Europasat pourra également être utilisé par les services d'urgence en cas de catastrophe, souligne l'opérateur.

Inmarsat a récemment été au coeur de l'actualité mondiale, ses données satellitaires ayant été utilisées pour tenter de déterminer la trajectoire du vol MH370 de la Malaysia Airlines, qui n'a toujours pas été retrouvé.

jmi/jb/fw

PLUS:hp