NOUVELLES

Brésil : des policiers du monde entier collaboreront à la sécurité du Mondial

05/06/2014 12:35 EDT | Actualisé 05/08/2014 05:12 EDT

Des policiers du monde entier collaboreront à assurer la sécurité du Mondial, qui commence dans une semaine au Brésil, et la surveillance des supporters violents et autres délinquants, a indiqué jeudi la police fédérale (PF).

Un Centre de coopération internationale sera inauguré lundi à Brasilia pour accueillir des policiers des 31 pays, outre le Brésil, qui participent à la Coupe du monde 2014. Ce centre sera le seul à abriter des forces de sécurité étrangères.

"L'idée est d'unir toutes les polices des 31 pays qui participent au Mondial", outre les effectifs de l'ONU et ceux des polices internationales Interpol et Ameripol, a précisé la PF - en charge au Brésil de la surveillance des frontières et des aéroports - dans un communiqué.

"Tous coopéreront pour assurer la sécurité, avec un échange direct d'informations", a-t-elle souligné.

Grâce à la coopération internationale, la PF brésilienne dispose déjà d'une banque de données sur les supporters violents, les personnes accusées d'exploitation sexuelle de mineurs et délinquants de toute la planète.

L'objectif sera d'identifier ces personnes à la frontière pour les empêcher d'entrer au Brésil.

"Si ces personnes ne sont pas empêchées d'entrer dans le pays, elles seront refoulées à leur arrivée au stade", ajoute le communiqué.

Le Brésil peut interdire l'entrée de supporters ayant des antécédents criminels et déploiera un contingent important de forces de sécurité à l'intérieur et à l'extérieur des stades pour éviter les bagarres.

Quelque 157.000 policiers et militaires brésiliens assureront la sécurité de la compétition dont le coup d'envoi sera donné jeudi prochain avec le match Brésil-Croatie à Sao Paulo et dont la finale se déroulera le 13 juillet à Rio.

ym/cdo/hdz/jeb

PLUS:hp