NOUVELLES

Ukraine: trois soldats blessés dans un assaut des séparatistes à Lougansk (Kiev)

04/06/2014 03:13 EDT | Actualisé 03/08/2014 05:12 EDT

Trois soldats ukrainiens ont été blessés dans un assaut à l'arme lourde mené pendant la nuit de mardi à mercredi par des centaines d'insurgés prorusses à Lougansk, dans l'Est, ont annoncé les autorités ukrainiennes.

Le ministère de l'Intérieur a affirmé que six assaillants avaient été tués. Aucun bilan des séparatistes n'était disponible mercredi matin.

Face à une situation chaque jour plus critique dans la région malgré près de deux mois d'offensive des forces ukrainiennes, le président par intérim Olexandre Tourtchinov, qui doit céder sa place samedi à Petro Porochenko, s'est rendu dans l'Est, a annoncé le vice-président du Parlement, Ruslan Kochoulinski, cité par l'agence Interfax Ukraine.

A Lougansk, l'attaque a été lancée mardi soir contre une base de la Garde nationale par plus de 300 rebelles équipés d'armes automatiques, lance-roquettes et mortiers et appuyés de snipers, selon le ministère de l'Intérieur, dont dépend ce corps de volontaires.

L'assaut a duré plus de dix heures et les forces ukrainiennes ont riposté "jusqu'à la dernière munition", selon la même source. Tous les véhicules de la Garde nationale stationnant sur place ont été détruits et la caserne a été endommagée.

Lougansk, ville de 450.000 habitants où les séparatistes ont proclamé une "République populaire" comme à Donetsk, est agitée par d'intenses combats depuis le début de la semaine. Lundi, les insurgés ont assailli toute la journée le siège régional des gardes-frontières, où ils restent retranchés.

Lundi également, une explosion au QG des séparatistes a fait huit morts, selon la police. Les séparatistes ont dénoncé une frappe aérienne, ce que Kiev a démenti, et la Russie a condamné "une crime contre le peuple".

Dans la région voisine de Donetsk, les forces ukrainiennes ont intensifié mardi leurs opérations contre la ville de Slaviansk, bastion prorusse encerclé par l'armée.

L'opération "se poursuit, le nettoyage de Krasni Liman est en cours et des combats sont en cours autour de Slaviansk", a indiqué mercredi le porte-parole des forces ukrainiennes dans l'Est, Vladislav Seleznev, cité par Interfax Ukraine.

Les combats ont déjà fait deux morts et 45 blessés parmi les forces ukrainiennes mardi, selon Kiev qui a fait état de nombreuses victimes parmi les rebelles.

A Donetsk, l'un des leaders séparatistes, Alexandre Borodaï a dénoncé mardi soir un "véritable génocide" des forces ukrainiennes et confirmé que des combattants du Caucase se trouvaient dans la zone en soutien aux insurgés.

"D'autres volontaires du Caucase du Nord peuvent effectivement venir et je pense qu'ils viendront, tout comme viendront d'autres volontaires issus de tous les recoins de la Russie", a dit le "Premier ministre" autoproclamé de la "République de Donetsk" à la presse.

Le président proKremlin de Tchétchénie Ramzan Kadyrov, a confirmé samedi la présence de 14 combattants partis "volontairement" en Ukraine depuis cette république russe à majorité musulmane.

La présence d'hommes armés issus de Tchétchénie dans l'est de l'Ukraine a été dénoncée par Washington.

lap-gmo/jh

PLUS:hp