NOUVELLES

Menace de grève des techniciens de LatamAirlines pour la Coupe du monde

04/06/2014 05:22 EDT | Actualisé 04/08/2014 05:12 EDT

Les techniciens au sol de LatamAirlines, la plus importante compagnie aérienne latino-américaine, ont menacé mercredi d'une grève de 48 heures dans sept pays de la région, ce qui pourrait entraîner retards et annulations à quelques jours du début de la Coupe du Monde au Brésil.

La grève, dont la date reste pour l'instant confidentielle, devrait avoir lieu avant le 15 juin, et serait suivie par les mécaniciens de LatamAirlines au Brésil, au Paraguay, au Chili, en Argentine, au Pérou, en Équateur et en Colombie, a déclaré à l'AFP Juan Carlos Talavera, représentant syndical de la compagnie au Pérou.

Au cours des prochains jours, les grévistes circuleront dans les aéroports "pour distribuer des communiqués et informer les passagers quant aux précautions à prendre pour faire face aux retards", a précisé M. Talavera.

"S'il n'y a pas de maintenance technique des avions, ceux-ci ne pourront pas décoller", a-t-il averti.

Latam Airlines, née de la fusion en 2012 entre TAM (Brésil) et LAN (Chili), concentre la plupart des vols vers le Brésil depuis les pays de la région.

L'aéroport international de Lima est un des principaux pôles aériens en Amérique du Sud.

"Nous avons pris cette décision après la rupture des négociations entre les syndicats et la compagnie", a expliqué M. Talavera.

Il a expliqué que les mécaniciens vont exiger "une revalorisation de leurs salaires" après 10 ans sans réajustement et une réorganisation des heures de travail de nuit "où les vacations sont de douze heures et affectent la santé".

Le syndicaliste a également dénoncé le fait que la compagnie ne semble pas disposée à une politique d'équité salariale à l'égard des employés des sept pays qui font le même travail.

Au Pérou, un mécanicien de LAN reçoit la moitié du salaire de son collègue au Chili.

rc/ms/hdz

LATAM AIRLINES GROUP

PLUS:hp