NOUVELLES

Les gardiens de la prison centrale de Bangui s'absentent, 9 détenus s'évadent

04/06/2014 07:29 EDT | Actualisé 04/08/2014 05:12 EDT

Neuf détenus se sont évadés dans la nuit de samedi à dimanche de la prison centrale Ngaragba dans l'est de Bangui, profitant de l'absence des gardiens qui avaient tous quitté leur poste, a appris mercredi l'AFP auprès du procureur de Bangui Ghislain Grézenguet.

"D'après les premiers éléments recueillis, il s'agit d'une défaillance, comme d'habitude d'ailleurs, au niveau du service de sécurité. Parce que cette évasion n'aurait pu avoir lieu si les éléments assurant la sécurité au niveau des miradors avaient été en poste", a expliqué le procureur,

"Pour le moment tout le personnel fait l'objet d'audition à la section des recherches et d'investigations (SRI)" de la gendarmerie, a précisé le magistrat.

La prison centrale de Ngaragba est connue pour ses évasions à répétition, souvent avec la complicité des gardiens, en échange d'une somme d'argent, d'un repas ou de quelques bières...

En mars, les autorités de Bangui avaient annoncé la réfection d'une partie des locaux de cette prison. Quelques jours plus tard, 11 dirigeants des milices anti-balaka arrêtés lors d'une opération de désarmement avaient réussi a s'évader.

Ngaragba est surtout célèbre pour avoir été en 1979 le théâtre du massacre par la garde impériale de Bokassa d'une centaine d'écoliers lors de violences à Bangui.

acp/xbs/jpc

PLUS:hp