NOUVELLES

Soccer : L'Impact retourne en Ligue des Champions de la CONCACAF

04/06/2014 09:50 EDT | Actualisé 04/08/2014 05:12 EDT
PC

MONTRÉAL - Une nulle de 0-0 aurait fait l'affaire, mais l'Impact a choisi d'y aller avec plus de panache que ça. Et ç'a lui a réussi.

Un but de Felipe dans les arrêts de jeu a permis à l'Impact de remporter 1-0 le match retour de la finale du Championnat canadien, mercredi, et d'assurer le retour du onze montréalais en Ligue des Champions de la CONCACAF.

L'Impact a donc pu remporter 2-1 la série finale au total des buts. Le match aller, disputé la semaine dernière à Toronto, s'était soldé par une nulle de 1-1. La troupe de Frank Klopas aurait été quand même qualifiée à 0-0, puisque son but marqué à l'étranger aurait suffi à faire la différence.

Le vétéran entraîneur a toutefois demandé aux siens d'attaquer lorsque possible, tout en restant solide en défensive.

«Viser le 0-0 aurait été trop dangereux, a rappelé Patrice Bernier. Le match n'a pas commencé comme on l'aurait voulu, mais on a continué à pousser. Le but était d'aller chercher la victoire.»

«Je savais que ce serait un match serré et qu'avec les joueurs que Toronto aligne à l'offensive, il fallait s'assurer de bien faire en défense, a indiqué Klopas. Les joueurs sont restés en formation compacte sur le terrain, ils ont lutté pendant 90 minutes et ils ont obtenu un jeu blanc contre une très bonne équipe.»

Même si l'Impact a passé de longs moments à se défendre contre une formation torontoise qui a passé beaucoup de temps dans le tiers défensif montréalais — Jermain Defoe y était cette fois, contrairement à la semaine dernière lors du match aller —, les joueurs de Klopas ont cherché à contre-attaquer le plus souvent possible. Ç'aurait pu porter ses fruits dans les 15 dernières minutes de jeu de la première demie, quand Hernan Bernardello a animé l'attaque, et encore dans les 10 dernières minutes de jeu, quand le jeu s'est ouvert tout à coup — étrangement, une fois que Klopas eut remplacé l'attaquant Jack McInerney par le milieu Calum Mallace.

Il y a alors eu des poteaux des deux côtés et un ciseau de Hassoun Camara, notamment. Il a toutefois fallu attendre la première des quatre minutes de temps ajouté pour voir Felipe faire mouche. Celui-ci, qui s'était amené sur le terrain en deuxième demie en remplacement de Justin Mapp, a récupéré le ballon après que le tir de Marco Di Vaio eut frappé la transversale.

Evan Bush a signé le blanchissage, quatre jours après que son coéquipier Troy Perkins eut fait de même en MLS face au Revolution de la Nouvelle-Angleterre.

L'Impact décroche le titre canadien pour la deuxième année de suite, et la troisième fois de son histoire, l'ayant également remporté en 2008. Mapp a été déclaré joueur le plus utile à son équipe pour l'ensemble du tournoi cette année.

«À chaque fois que tu peux gagner une coupe, c'est formidable, surtout quand c'est un objectif que l'équipe a établi avant le début de la saison», a souligné Klopas.

«Gagner la coupe devant nos partisans, après le début de saison qu'on a eu, ce sont des grandes émotions», a reconnu Bernier.

La formation montréalaise affrontera les Red Bulls de New York et le Club Deportivo FAS du Salvador lors du tournoi rotation de la Ligue des Champions de la CONCACAF, qui commence au mois d'août. Seul le premier du groupe passera au tour suivant.

«Cette victoire en Championnat canadien est importante pour nous, elle est importante pour le club. En espérant, maintenant, que nous ferons mieux que l'an dernier», a déclaré Felipe, en faisant allusion au fait que l'Impact n'avait pas dépassé le stade du tournoi rotation, en 2013, en Ligue des Champions.

Le prochain affrontement de l'Impact, en MLS cette fois, aura lieu mercredi le 11 juin au stade Saputo, contre D.C. United. Ce sera une autre occasion de voir si l'éveil de l'équipe, amorcé mercredi dernier à Toronto, se poursuivra, et viendra faire oublier un début de saison atroce.

«Parfois, ça prend du temps, a dit Klopas en parlant des résultats qui ont tardé à venir. Mais les joueurs n'ont jamais perdu la foi.»

Le club montréalais a une fiche de 2-6-4 et occupe le dernier rang dans l'Association Est de la MLS, mais n'est qu'à sept points du cinquième rang, le dernier qui donne accès aux séries.

INOLTRE SU HUFFPOST

Les équipes en MLS - saison 2014