NOUVELLES

Ukraine: deux morts dans des combats entre armée et séparatistes à Slaviansk

03/06/2014 01:00 EDT | Actualisé 03/08/2014 05:12 EDT

Les forces ukrainiennes ont intensifié mardi leur offensive contre les séparatistes autour du bastion prorusse de Slaviansk, donnant lieu à des échanges de tirs nourris qui ont tué deux soldats et en ont blessé 42, selon Kiev.

Dans la région de Lougansk voisine, le président par intérim Olexandre Tourtchinov a fait état de "plusieurs" séparatistes tués dans la matinée près de la ville de Severodonetsk dans la région de Lougansk où d'intenses combats ont eu lieu lundi.

"Ce matin, plusieurs terroristes ont été éliminés dans leur camp clandestin près de Severodonetsk", a déclaré M. Tourtchinov au Parlement.

Le ministre de l'Intérieur Arsen Avakov a fait état dans la matinée d'une "une phase offensive active de l'opération antiterroriste". "La population pacifique de Slaviansk, Kramatorsk, Krasni Liman est priée d'éviter de prendre tout risque pour sa vie, de rester chez elle et de ne pas s'approcher des endroits où se concentrent les terroristes", a-t-il écrit sur sa page Facebook.

Le ministre a précisé que "des échanges de tirs très intenses" étaient intervenus à Semenivka après une attaque de séparatistes au lance-roquette contre des chars de l'armée ukrainienne. Il a indiqué que les forces ukrainiennes avaient détruit des barrages des insurgés.

En fin de journée, le porte-parole de l'opération ukrainienne dans l'Est, Vladislav Seleznev, a indiqué que deux soldats avaient été tués et 42 blessés à Slaviansk. Cité par Interfax-Ukraine, il a ajouté que deux hélicoptères avaient été endommagés mais démenti qu'ils aient été abattus, comme l'affirmaient les séparatistes.

Slaviansk, bastion de la rébellion dans l'Est depuis près de deux mois, est encerclée par les forces ukrainiennes, ce qui donne lieu à des combats et échanges de tirs sporadiques. Un hélicoptère de l'armée y a été abattu jeudi dernier, coûtant la vie à 12 soldats dont un général de la Garde nationale très respecté et très engagé pendant la contestation.

Dans la région voisine de Lougansk, des centaines de rebelles ont donné l'assaut lundi contre les gardes-frontières tout au long de la journée, faisant selon ces derniers huit blessés parmi les militaires et cinq morts côtés séparatistes.

La situation s'est calmée dans la soirée et la nuit a été calme, ont indiqué les gardes-frontières dans un communiqué. Mais les séparatistes restent stationnés autour de l'unité des gardes-frontières, faisant craindre un nouvel assaut, a jouté la même source.

Une explosion a par ailleurs endommagé lundi le siège de l'administration régionale de Lougansk, QG des séparatistes qui ont mis en cause un tir d'un avion de chasse ukrainien. Kiev a affirmé que les insurgés avaient causé l'explosion eux-mêmes en manipulant des explosifs.

Huit personnes sont mortes, selon la police locale.

os-gmo-neo/

PLUS:hp