NOUVELLES

Somalie: Obama va nommer le premier ambassadeur américain en 20 ans

03/06/2014 12:14 EDT | Actualisé 03/08/2014 05:12 EDT

Le président Barack Obama va nommer le premier ambassadeur américain pour la Somalie qui en était dépourvue depuis le début de la guerre civile qui déchire ce pays de la Corne de l'Afrique depuis plus de vingt ans, a indiqué mardi un haut diplomate.

"En signe de l'approfondissement de nos relations avec ce pays et l'espoir que nous partageons de voir des jours meilleurs", a déclaré la sous-secrétaire du département d'Etat Wendy Sherman devant un centre de réflexion à Washington.

Bien que les Etats-Unis n'aient jamais officiellement rompu leurs liens diplomatiques avec la Somalie, l'ambassade américaine à Mogadiscio est fermée depuis 1991, après la chute du dictateur Mohammed Siad Barre.

Barack Obama, actuellement en tournée en Europe, devrait en faire l'annonce "prochainement", a-t-elle précisé, confirmant que le nouvel ambassadeur serait installé à Nairobi au Kenya.

Depuis deux décennies, la Somalie a été livrée au chaos jusqu'à ce que les islamistes shebab, affiliés à Al-Qaïda, soient chassés en août 2011 de Mogadiscio par une force de l'Union africaine (Amisom). Ces radicaux armés contrôlent encore de larges zones rurales du sud et du centre de la Somalie.

Les Etats-Unis, qui y ont piloté entre décembre 1992 et mars 1995 une opération de l'ONU, restent profondément marqués par l'échec de leur intervention et notamment la bataille de Mogadiscio le 3 octobre 1993 au cours de laquelle deux hélicoptères américains furent abattus et 18 soldats tués. Les images des corps de ces soldats traînés dans les rues de la ville ont particulièrement choqué l'opinion publique américaine.

Barack Obama avait fait un premier geste diplomatique en recevant à la Maison Blanche en janvier 2013 le nouveau président Hassan Cheikh Mohamoud. Son élection en septembre 2012 a suscité l'espoir de doter enfin le pays de véritables institutions pérennes.

jkb/rap/gde

PLUS:hp