NOUVELLES

G8: l'exclusion de Poutine normale mais "pas nécessairement" définitive (Fabius)

03/06/2014 03:33 EDT | Actualisé 02/08/2014 05:12 EDT

L'exclusion du président russe Vladimir Poutine du G8, redevenu G7, après l'annexion de la Crimée par la Russie, était normale mais n'est "pas nécessairement" définitive, a déclaré mardi le chef de la diplomatie française Laurent Fabius, à la veille d'un sommet du G7 à Bruxelles.

Le ministre français a aussi annoncé, sur la chaîne de télévision France 2, qu'il assisterait samedi à l'investiture du nouveau président ukrainien Petro Porochenko à Kiev.

"En France, il y a une tradition depuis des décennies d'une certaine forme d'accord avec la Russie mais lorsqu'un pays en annexe un autre, c'est quelque chose qui, internationalement, ne peut pas être accepté", a souligné Laurent Fabius.

"Il était normal que les pays du G7 marquent fortement le coup par rapport à l'annexion de la Crimée. C'est ce que nous avons fait et nous avons eu raison de le faire", a-t-il ajouté. Faisant fi des sanctions occidentales imposées à Moscou, Vladimir Poutine a signé le 18 mars un traité rattachant la Crimée, région de l'Est de l'Ukraine, à la Russie.

L'exclusion du G8 de Vladimir Poutine est-elle définitive ? "Pas nécessairement", a répondu M. Fabius.

"Cela ne veut pas dire qu'il n'y a aucune relation avec M. Poutine. Il est invité aux cérémonies du Débarquement, ce qui est normal historiquement. (Le président français) François Hollande verra le président Poutine, le président Obama et d'autres présidents comme le président Porochenko aussi", a souligné le ministre français des Affaires étrangères.

M. Poutine sera présent aux célébrations du Débarquement en Normandie vendredi. Il y rencontrera en tête-à-tête le Premier ministre britannique David Cameron. La veille, il doit dîner avec M. Hollande à Paris.

cr/nou/pt

PLUS:hp