NOUVELLES

Centrafrique: nouvelle attaque contre une base de MSF, pas de victimes

03/06/2014 07:46 EDT | Actualisé 03/08/2014 05:12 EDT

Des hommes armés ont attaqué la base de Médecins Sans Frontières (MSF) à Ndélé, dans le nord de la Centrafrique, sans faire de victimes, selon un communiqué publié mardi.

"Quatre hommes sont entrés avec violence dans la maison de MSF basée à Ndélé lors d'un vol à main armée", dans la nuit de dimanche à lundi, explique l'organisation, qui se dit "une nouvelle fois consternée par la violence utilisée" à l'encontre de ses équipes.

"Nous restons déterminés à apporter des secours médicaux aux populations centrafricaines, mais un minimum de conditions doit être respecté par les parties aux conflits. Sans celles-ci, nous ne pouvons pas travailler", explique Javier Eguren, chef de mission pour MSF, cité dans le document.

Suite à cette attaque, MSF a évacué "temporairement" une partie de l'équipe hors de la ville, "le temps d'évaluer et de négocier avec les autorités locales la possibilité ou non de poursuivre les activités médicales".

MSF affirme dispenser "plus de 1600 consultations par semaine à Ndélé", dont le tiers à des enfants de moins de 5 ans. "L'absence de MSF, le seul pourvoyeur de soins de la ville", serait "une tragédie pour les populations", selon Javier Eguren.

Fin avril, une attaque contre un hôpital de MSF à Boguila, dans le nord-ouest, avait fait 22 morts dont 3 membres de son personnel humanitaire.

Depuis la prise de pouvoir de la rébellion Séléka en mars 2013, renversée en janvier dernier, la Centrafrique vit une crise sans précédent, rythmée par les exactions de l'ex-rébellion de la majorité musulmane en déroute, et celles des milices majoritairement chrétiennes anti-balaka.

cl/sba

PLUS:hp