NOUVELLES

4 cartes pour comprendre comment la Première Guerre change encore le monde

03/06/2014 12:22 EDT | Actualisé 03/08/2014 05:12 EDT

Cent ans plus tard, la Première Guerre mondiale continue de marquer notre présent. Dans ce deuxième article d'une série de trois, Jean-Michel Leprince explique comment le découpage du monde après cette guerre a planté les germes des conflits d'aujourd'hui.

Un reportage de Jean-Michel Leprince au Téléjournal Twitter Courriel

En 1914, cinq empires (britannique, allemand, autrichien, russe, ottoman) et une république (française) dominent une grande partie du monde. La Première Guerre mondiale va rayer de la carte quatre d'entre eux. De l'autre côté de l'Atlantique, les États-Unis s'affirment comme une grande puissance, tandis que l'Europe en sort affaiblie.

Après l'armistice, trois hommes, les principaux vainqueurs, vont redessiner la carte de l'Europe, des Balkans et du Proche-Orient. Georges Clémenceau pour la France, David Lloyd George pour la Grande-Bretagne et Woodrow Wilson pour les États-Unis recevront à Paris, lors de la conférence de la paix, vainqueurs et vaincus de la Grande Guerre. Ils décideront du sort de leurs pays sur les ruines des quatre empires défaits.

1. L'empire austro-hongrois

Cet empire de François-Joseph est dépecé, ce qui amène notamment l'apparition de la Yougoslavie. Serbes, Bosniaques et Croates vont se fondre en un mélange explosif qui éclatera à partir de 1992.

2. L'Europe de l'Est

En 1917, la Russie capitule devant les Allemands. Le Tsar Nicolas II est assassiné en 1918 et les bolchéviques prendront le pouvoir avec Vladimir Lénine. La révolution communiste débordera ensuite dans plusieurs pays.

En parallèle, le président américain de l'époque, Woodrow Wilson, veut créer la Société des Nations (ancêtre des Nations unies), qui ne parviendra jamais à s'imposer. Il tient à donner aux peuples le droit à l'autodétermination. Plus ou moins selon ce principe, de nouveaux pays voient le jour en Europe de l'Est. D'autres pays qui seront marqués par la guerre des années plus tard. 

3. L'Empire ottoman

Au Proche-Orient apparaissent la Syrie et le Liban, sous protectorat de la France. Sous celui de la Grande-Bretagne naissent l'Égypte, l'Iran, l'Irak, la Jordanie et la Palestine. Cent ans plus tard, ces pays sont encore des foyers de troubles.

En 1917, la déclaration de Balfour établit le principe de la création de l'État d'Israël, qui ne cessera de se heurter aux hostilités des États arabes.

4. Le sort de l'Allemagne

En 1919, le traité de Versailles impose à l'Allemagne des réparations, la démilitarisation et l'occupation temporaire de la rive droite du Rhin. Les Allemands, pour la plupart, n'ont jamais reconnu qu'ils ont perdu la guerre, mais plutôt qu'ils ont été trahis par leurs politiciens. Ils se sentent humiliés.

En Afrique, les colonies allemandes sont confisquées et partagées entre la France, la Grande-Bretagne, la Belgique et l'Afrique du Sud. Et les troupes coloniales, qui se sont battues en Europe, rapportent de la guerre les germes de la décolonisation.

Pendant ce temps, en Asie, le Japon fait partie des vainqueurs. Cette puissance économique et surtout militaire s'impose de plus en plus. Autant d'éléments qui mettent la table pour la Seconde Guerre mondiale.

INOLTRE SU HUFFPOST

Photos de la première guerre mondiale