NOUVELLES

Washington travaillera avec le nouveau gouvernement palestinien (département d'Etat)

02/06/2014 01:56 EDT | Actualisé 02/08/2014 05:12 EDT

Les Etats-Unis ont l'intention de collaborer avec le nouveau gouvernement palestinien d'union nationale et maintiendront leur aide à l'Autorité palestinienne, a assuré lundi le département d'Etat.

Washington, a expliqué Jennifer Psaki, porte-parole de la diplomatie américaine, estime que le président palestinien Mahmoud Abbas "a formé un gouvernement de transition constitué de technocrates (...) qui ne compte aucun membre affilié au Hamas", le mouvement islamiste qu'Israël considère comme sa bête noire.

"A la lumière de ce que nous savons, nous travaillerons avec ce gouvernement", a-t-elle déclaré.

Mais, a-t-elle souligné, les Etats-Unis "suivront de près" la conduite des affaires de ce gouvernement d'union nationale et notamment son respect du principe de non-violence.

M. Abbas a promis que le gouvernement, qui a prêté serment lundi, rejetterait la violence, reconnaîtrait Israël et respecterait les engagements internationaux, afin de rassurer la communauté internationale sur sa volonté de paix avec Israël.

Il a reçu dimanche un appel du secrétaire d'Etat américain John Kerry et a cherché à le tranquilliser, arguant que le nouveau gouvernement ne comportait aucun ministre du Fatah ou du Hamas, selon une source informée palestinienne.

D'après Jennifer Psaki, M. Kerry s'est entretenu lundi matin avec le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu.

A l'issue d'une réunion d'urgence, lundi après-midi, le cabinet de sécurité nationale présidé par M. Netanyahu a confirmé qu'il ne reconnaîtrait pas le nouveau cabinet palestinien et qu'il rompait toute relation avec lui.

Israël avait mis fin aux pourparlers de paix en raison précisément de l'accord de réconciliation signé le 23 avril entre l'Organisation de libération de la Palestine (OLP), dominée par le Fatah, et le Hamas.

jkb/gde/bdx

PLUS:hp