NOUVELLES

Ukraine : pas encore d'accord sur le gaz, nouvelle réunion dans les prochains jours

02/06/2014 03:35 EDT | Actualisé 02/08/2014 05:12 EDT

Aucun accord n'a été trouvé lundi à Bruxelles entre la Russie et l'Ukraine sur le prix du gaz acheté par Kiev et le remboursement de la dette gazière, mais les discussions progressent et une nouvelle réunion est prévue pour dans les prochains jours, a annoncé le commissaire européen à l'Energie.

"Une proposition pour apurer les factures pas encore payées à Gazprom est en discussion, et une nouvelle réunion trilatérale est prévue pour cette semaine, ou, au plus tard, pour la fin de la semaine prochaine", a expliqué Gunther Oettinger.

Le lieu et la date de cette réunion doivent encore être décidés.

M. Oettinger est allé seul présenter les résultats des négociations, mais il a assuré "parler au nom" des ministres russe et ukrainien de l'Energie, respectivement Alexandre Novak et Iouri Prodan, et il a fait état de "réels progrès".

Les discussions vont se poursuivre entre les dirigeants de Gazprom et du groupe ukrainien Naftogaz, présents à Bruxelles. Ils doivent "approfondir la question sur les plans financier et juridique", a précisé le commissaire.

Les négociations visent à parvenir à un accord sur un plan d'apurement de la dette gazière et sur le prix du gaz. Gazprom chiffre cette dette à 2,2 milliards de dollars. "Mon objectif est une solution qui permette des livraisons de gaz garanties à l'Ukraine de juin 2014 à juin 2015", a déclaré M. Oettinger.

L'Ukraine a acheté environ 30 milliards de mètres cubes de gaz en 2013.

L'accord devra prévoir un prix pour le gaz vendu par Gazprom à Naftogaz, ainsi que les quantités, a-t-il insisté. "Le prix se situera entre 268 et 480 dollars pour 1.000 m3. Il doit être déterminé par les différentes parties", a-t-il souligné.

Les problèmes sont plus d'ordre juridique et financier que politique, a insisté le commissaire. Il s'agit de régler les factures dues pour les mois de novembre et décembre 2013, et les factures pour les mois d'avril et mai 2014, a-t-il expliqué.

Les deux parties ont accepté que les livraisons de gaz continuent pendant la poursuite des consultations, de renoncer à saisir la cour d'arbitrage de Stockholm et, pour la partie russe, de n'exiger aucune avance pour les livraisons du mois de juin, a précisé M. Oettinger.

Le Premier ministre ukrainien, Arseni Iatseniouk, a promis dimanche que l'Ukraine rembourserait sous 10 jours sa dette gazière à la Russie si les deux pays arrivaient à se mettre d'accord sur les termes d'un nouveau contrat.

L'Ukraine a effectué vendredi un premier virement de 786 millions de dollars correspondant aux sommes dues pour les livraisons de gaz en février et en mars. Les achats de janvier avaient été réglés auparavant.

Gazprom a accepté de repousser au 9 juin la date-limite de son ultimatum pour le paiement du solde de la dette gazière.

csg/jlb/bds

PLUS:hp