NOUVELLES

Mondial-2022 : la fédération omanaise pas au courant d'une réunion sur le Qatar

02/06/2014 08:59 EDT | Actualisé 02/08/2014 05:12 EDT

La Fédération omanaise de football a déclaré lundi ne pas être au courant d'une réunion dans le sultanat entre un enquêteur et le comité d'organisation du Mondial-2022 du Qatar, sur les accusations de corruption lors de l'attribution de cette compétition à ce riche pays du Golfe.

"Nous n'avons aucune connaissance d'une telle réunion à Oman", a déclaré à la presse Khaled bin Hamad al-Boussaïdi, président de la Fédération omanaise avant de s'envoler pour le Brésil pour une réunion de la Fifa.

La réunion a été annoncée dans le sillage des accusations du Sunday Times qui a assuré être en possession de milliers de courriels et d'autres documents attestant de présumés versements d'argent effectués par le Qatari Mohamed Bin Hammam, alors membre du Comité exécutif de la Fifa et radié à vie en 2012 pour corruption.

Ces documents tendent à démontrer que Bin Hammam, qui était également président de la Confédération asiatique, se servait de caisses noires pour verser des sommes en espèces à des personnalités éminentes du football international afin d'obtenir un soutien massif à la candidature du Qatar.

L'ancien procureur américain Michael Garcia, à la tête de la chambre d'instruction du nouveau comité d'éthique, indépendant de la Fifa, avait annoncé en août 2012 qu'il allait enquêter sur l'attribution des Coupes du monde 2018 et 2022 afin de distinguer "allégations" et "informations".

Le Qatar a nié avec véhémence dimanche toute irrégularité dans l'attribution du Mondial-2022 de football et s'est dit prêt à collaborer à l'enquête de M. Garcia.

str/mh/fbx

PLUS:hp