NOUVELLES

Malawi: cérémonie d'intronisation pour le président Peter Mutharika

02/06/2014 08:03 EDT | Actualisé 02/08/2014 05:12 EDT

Le nouveau président malawite Peter Mutharika a été intronisé lundi lors d'une cérémonie organisée dans un grand stade de Blantyre, en l'absence remarquée de la sortante Joyce Banda, qu'il a sévèrement battue à la présidentielle du 20 mai.

M. Mutharika, qui avait déjà prêté serment samedi, s'est vu remettre une épée symbolisant le pouvoir des mains du général Henry Odilla. Vingt-et-un coups de canons ont été tirés en son honneur.

Le Botswanais Ian Khama était le seul chef d'Etat étranger.

Le nouveau président a regretté que Joyce Banda ait refusé de venir pour lui transmettre le pouvoir. "Je me réjouissais de pouvoir lui serrer la main et enterrer la hache de guerre. J'ai un rameau d'olivier dans les mains", a-t-il relevé.

Le porte-parole de Mme Banda, Tusekele Mwanyongo, a indiqué à l'AFP que Mme Banda, qui a dénoncé des fraudes avant de finir par reconnaître sa défaite, s'était vu retirer ses voitures officielles, et qu'elle n'avait de toute façon pas été invitée.

Peter Mutharika, 74 ans, a répété le même discours de réconciliation qu'il tient depuis qu'il a été déclaré vainqueur de la présidentielle vendredi soir.

"Nous avons appris des erreurs du passé, nous avons fait des erreurs de jugement. Pardonnons-nous les uns les autres. Allons vers un nouveau Malawi", a-t-il lancé.

Peter Mutharika est le frère de l'ancien président Bingu wa Mutharika, décédé en avril 2012. Il a occupé plusieurs postes dans le gouvernement de son frère entre 2009 et 2012, au moment où celui-ci était fustigé pour sa dérive autoritaire.

Même si son arrivée au pouvoir devrait lui permettre d'échapper à la justice, Peter Mutharika a été inculpé de haute trahison pour avoir tenté d'empêcher Mme Banda --qui était vice-présidente, bien que passée à l'opposition-- d'accéder à la présidence à la mort de Bingu en 2012.

"Je suis prêt à redresser ce pays. J'ai besoin de votre soutien. Collectivement, nous pouvons développer ce pays", a lancé le nouveau président lundi, promettant un nouveau système démocratique. "Le changement est venu au Malawi!"

Peter Mutharika a été proclamé vendredi vainqueur des élections du 20 mai avec 36,4% des voix, contre 20,2% à Joyce Banda, arrivée troisième.

La commission électorale a reconnu des irrégularités lors du scrutin --dont l'organisation a été chaotique-- et était prête à tout recompter. Mais la justice lui a ordonné de publier les résultats sans attendre.

fm-liu/cpb/jpc

PLUS:hp