NOUVELLES

Devant l'ONU, des manifestants égrènent les noms de 100.000 morts en Syrie

02/06/2014 05:31 EDT | Actualisé 02/08/2014 05:12 EDT

Une poignée de manifestants ont commencé lundi après-midi à lire près du siège de l'ONU à New York le nom de plus de 100.000 personnes tuées en Syrie, à la veille de l'élection présidentielle dans ce pays et trois ans après le début du conflit.

Les manifestants, une dizaine, ont prévu de lire ces noms pendant 24 heures, sur la place Dag-Hammarskjold. Des opérations similaires étaient annoncées en Europe - notamment à Londres, Berlin et Paris - en Amérique du Nord - Toronto, Chicago, Los Angeles - et en Syrie.

"Plus de 160.000 morts en Syrie. Combien encore? #100.000 morts", pouvait-on lire sur une banderole brandie par les manifestants, arborant le drapeau américain et celui des rebelles syriens, a constaté l'AFP. Ils entendaient, par leur manifestation près de l'ONU, montrer au Conseil de sécurité "le résultat de son inaction".

L'opposition syrienne a appelé au boycott de l'élection présidentielle que le président Bachar al-Assad, au pouvoir depuis la mort de son père en 2000, est assuré de remporter.

Le conflit a fait plus de 162.000 morts en trois ans, selon l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).

jm/bd/gde

PLUS:hp