NOUVELLES

Canadien: Dale Weise a bel et bien subi une commotion cérébrale

02/06/2014 03:41 EDT | Actualisé 02/08/2014 05:12 EDT
ASSOCIATED PRESS
Montreal Canadiens right wing Dale Weise (22) checks Boston Bruins center Patrice Bergeron (37) during the first period of Game 1 in the second round of the Stanley Cup playoffs in Boston, Thursday, May 1, 2014. (AP Photo/Charles Krupa)

BROSSARD, Qc - Marc Bergevin a confirmé l'évidence, lundi, soit que le Canadien a menti en affirmant que Dale Weise n'avait pas subi de commotion cérébrale au cours du cinquième match de la finale de l'Est. Est-ce que quelqu'un en doutait?

Le directeur général de l'équipe a expliqué que l'entraîneur Michel Therrien n'a pas dit la vérité aux médias, avant le sixième duel disputé à New York, parce qu'on conservait l'espoir que Weise puisse disputer une éventuelle septième rencontre.

Bergevin s'est porté à la défense des médecins de l'équipe en soutenant qu'ils avaient respecté le protocole de la LNH bec et ongle au moment de l'incident, qui s'est produit à mi-chemin de la troisième période de l'affrontement que le Tricolore a remporté 7-4.

«Les commotions sont difficiles à détecter, la ligue le sait, a-t-il dit. En aucun moment, nos médecins ont mis en doute les résultats du test qu'ils lui ont fait subir.»

Bergevin a indiqué que les symptômes étaient apparus le lendemain du match, une situation qui n'est pas inhabituelle, selon lui.

«Souvent, l'apparition des symptômes survient deux ou trois jours après. J'ai déjà été témoin d'un cas semblable quand je faisais partie de l'organisation des Blackhawks de Chicago.»

Bergevin a indiqué que Weise avait passé l'exercice de la salle de repos (quiet room) haut la main. Quelques instants plus tôt pourtant, il était visiblement ébranlé sur la glace après avoir encaissé le coup illégal à la tête du défenseur John Moore. Vacillant sur ses patins, il serait tombé n'eut été de l'intervention de son coéquipier P.K. Subban, qui l'a enlacé.

Bergevin a dit qu'on ne considère pas comme une erreur de lui avoir permis de revenir au jeu vers la fin de la rencontre et que, conséquemment, on ne regrette rien.

«Les discussions se poursuivent avec la ligue en matière de commotion cérébrale, a-t-il soumis. Jusqu'à ce qu'on modifie le protocole qui est par ailleurs très strict, quand le joueur dit qu'il est correct et que le test subi révèle qu'il est correct, nous devons faire confiance aux médecins.»

Beaulieu et Tinordi

Le Tricolore pourrait avoir une brigade de défenseurs très rajeunie, la saison prochaine. Les premiers choix de l'équipe aux repêchages de 2011 et de 2012, Nathan Beaulieu et Jarred Tinordi, respectivement, se verront offrir une bonne occasion de mériter un poste lors du prochain camp d'entraînement.

«Nous sommes satisfaits des progrès que les deux jeunes ont réalisés cette saison, a mentionné Bergevin, en admettant que ses acolytes et lui suivent le développement des deux jeunes avec beaucoup d'intérêt. Il n'en tient qu'à eux, mais j'estime que le jour n'est pas loin où ils joueront sur une base régulière avec l'équipe.»

Beaulieu a bien tiré son épingle du jeu pendant les séries éliminatoires tandis que Tinordi a complété la saison dans la Ligue américaine. Tous deux ont fait des séjours chez le CH pendant la saison régulière.

Parlant de deux autres jeunes qui cognent à la porte du grand club, le défenseur Greg Pateryn et le gardien Dustin Tokarski, Bergevin a souligné le bon travail que l'entraîneur des Bulldogs de Hamilton Sylvain Lefebvre et son groupe d'adjoints a accompli. Il a en outre confirmé le retour de Lefebvre et de tout son personnel à Hamilton.

INOLTRE SU HUFFPOST

Séries 2014 - Troisième ronde: Canadiens - Rangers