NOUVELLES

Cameroun: la religieuse libérée va rentrer au Canada pour des examens médicaux

02/06/2014 12:26 EDT | Actualisé 02/08/2014 05:12 EDT

Gilberte Bussière, la religieuse canadienne libérée avec deux autres prêtres italiens samedi dans le nord du Cameroun, va rentrer au Canada pour subir des examens médicaux en raison d'un cancer pour lequel elle avait été traitée, selon sa congrégation lundi.

Agée de 74 ans, Gilberte Bussière va rentrer "aussi vite que possible" pour se soumettre "à une batterie de tests médicaux ici", a indiqué Josephine Badali, responsable de la congrégation Notre-Dame à laquelle la religieuse appartient depuis 1957.

Les trois religieux avaient été enlevés le 6 avril à Tchéré, à environ 20 km de Maroua (800 km au nord de Yaoundé), capitale de la région de l'Extrême-nord voisine du Nigeria. Ils ont été récupérés dans la nuit de samedi à dimanche à la frontière du Nigeria où ils avaient été détenus, a précisé une source sécuritaire camerounaise.

En mission depuis 1979 au Cameroun, soeur Gilberte n'a pas précisé les circonstances de sa libération lors d'un échange téléphonique avec la responsable de sa congrégation.

"Elle va bien et elle se sent bien mieux", a dit Josephine Badali en rapportant que soeur Bussière lui avait confié avoir vécu "une expérience dévastatrice", mais en même temps "une expérience profondément spirituelle".

S'il est "trop tôt" pour décider de l'avenir de la congrégation au Cameroun, forte de 24 religieuses, Josephine Badali a cependant souligné qu'il était nécessaire de mener "une réflexion sérieuse et prendre la décision avec les soeurs".

Les conditions sont de plus en plus difficiles et six heures avant son enlèvement Gilberte Bussière avait mentionné dans un courriel que "cela devenait plus dangereux (au nord Cameroun)", a confié la responsable.

Gilberte Bussière va également rentrer pour voir sa famille au Québec, dont sa mère, âgée de 97 ans et qui habite à Sorel-Tracy, à 80 km de Montréal.

mbr/jl/bdx

PLUS:hp