NOUVELLES

Brésil : Raoni entame une tournée pour défendre l'Amazonie pendant le Mondial

02/06/2014 12:39 EDT | Actualisé 02/08/2014 05:12 EDT

Le chef indien Raoni, figure légendaire de la résistance des peuples indigènes du Brésil, avec son disque labial, entame une tournée en Europe pendant la Coupe du monde, qui coïncide avec son appel planétaire il y a 25 ans, aux côtés de Sting.

"J'espère qu'en cette période de Coupe du monde, les peuples prêteront attention aux Indiens et à l'Amazonie et qu'ils nous aideront", a déclaré à l'AFP à Brasilia Raoni Metuktire, 84 ans, chef de l'ethnie Kayapó.

Organisée par l'ONG Planète Amazone, sa tournée commencera officiellement mardi à Paris, puis se poursuivra à Bruxelles, Londres, Monaco et Oslo, où il sera reçu par les autorités mais rencontrera aussi des jeunes.

"L'idée est que les dirigeants européens et brésiliens s'engagent pendant le Mondial; aller en Europe c'est important parce que Raoni a toujours été écouté là-bas et il y a des entreprises européennes en Amazonie", a expliqué Gert-Peter Bruch, président de Planète Amazone dans un communiqué.

Mais Raoni a déjà commencé sa campagne la semaine dernière à Brasilia quand il a participé à trois jours de manifestations avec 500 caciques indiens d'une centaine d'ethnies pour réclamer au gouvernement des politiques pour les peuples indigènes. Ils accusent la présidente Dilma Rousseff de freiner la délimitation de leurs terres au bénéfice des grands agriculteurs.

La première des manifestations a été dispersée par des gaz lacrymogènes par la police montée. L'un des policiers a reçu une flèche dans la cuisse tiré par un indien en peintures de guerre.

"Beaucoup de jeunes s'inquiètent de cette invasion par l'homme blanc, de la déforestation, de la pollution des rivières. L'homme blanc élève des poules et du bétail mais nous autres indiens avons besoin de la forêt pour chasser et des rivières pour pêcher", a souligné Raoni.

Raoni, qui a vu un homme blanc pour la première fois à l'âge de 20 ans, est devenu internationalement connu en 1989 lors d'une tournée aux côtés du chanteur anglais Sting, dans le cadre d'une campagne pour la création du parc national du Xingu en Amazonie, dans le Mato Grosso(centre-ouest).

"Ce premier voyage avec Sting a été très bon, beaucoup de personnes nous ont aidés à obtenir la délimitation de nos terres", a-t-il ajouté.

Les indigènes du Brésil sont moins d'un million sur un total de 200 millions d'habitants. Leurs terres occupent 12% du territoire national et sont situées surtout en Amazonie.

ym/cdo/hdz/abk

PLUS:hp