NOUVELLES

Apple: de nouveaux logiciels pour rapprocher l'iPhone et le Mac

02/06/2014 05:00 EDT | Actualisé 02/08/2014 05:12 EDT

Le groupe informatique américain Apple a dévoilé lundi de nouveaux systèmes d'exploitation renforçant les liens entre ses appareils mobiles (iPhone, iPad) et ses ordinateurs Macintosh, et ouvert la porte à des applications pour la santé ou la maison connectée.

Une nouvelle génération de systèmes d'exploitation pour Macintosh baptisée "Yosemite" et le futur logiciel mobile iOS 8 pour l'iPad, l'iPhone et l'iPod ont été présentés aux 6.000 participants de la grand-messe annuelle du groupe pour les développeurs d'applications, la Worldwide Developers Conference (WWDC), qui s'ouvrait lundi et se tient jusqu'à vendredi à San Francisco.

Lors de la présentation inaugurale, le patron du groupe, Tim Cook, a mis en avant le fait que "les appareils, plateformes et services (d'Apple) peuvent être utilisés facilement ensemble, sans comparaison avec le reste du secteur".

Parmi les nouveautés évoquées figurent des fonctionnalités permettant de démarrer des tâches sur un appareil Apple et de les poursuivre sur un autre. Ou de laisser des applications jusqu'ici séparées fonctionner ensembles, par exemple pour épingler directement une photo trouvée avec l'explorateur internet d'Apple, Safari, sur un compte du réseau social Pinterest.

Le groupe à la pomme a aussi dévoilé des logiciels permettant d'utiliser ses appareils pour surveiller son état de santé (HealthKit) ou pour gérer les serrures, systèmes de sécurité et autres équipements connectés de la maison (HomeKit).

HealthKit a été présenté comme un outil pour stocker de manière sécurisée les données collectées par des bracelets qui surveillent l'activité ou le sommeil de leur propriétaire, et éventuellement envoyer des alertes au médecin en cas de problème.

Cette application est de nature à entretenir les spéculations sur une montre (iWatch) qui pourrait enfin constituer une nouvelle catégorie de produit pour Apple, quatre ans après l'iPad et sept ans après l'iPhone qui reste son porte-étendard.

Apple a vendu au total plus de 800 millions d'appareils mobiles fonctionnant avec iOS, dont plus de la moitié sont des iPhone, selon Tim Cook.

HomeKit est censé pour sa part "apporter de la rationalité" dans la gestion des objets connectés, a commenté Craig Federighi, le vice-président d'Apple en charge des logiciels.

D'après lui, on pourra aussi utiliser l'assistant vocal Siri pour éteindre les lumières, vérifier que les portes sont fermées à clé et baisser le chauffage, en lui disant qu'on se "prépare à aller se coucher".

- Séduire les développeurs pour vendre plus d'appareils -

Apple a aussi ouvert sa technologie de reconnaissance digitale, installée sur son dernier iPhone, à des applications tierces, ouvrant la voie à son utilisation comme système de sécurité dans davantage de programmes.

Il a aussi lancé un nouveau langage de programmation, baptisé Swift et censé permettre d'écrire des programmes plus rapides, modernes, sûrs et plus interactifs.

Ces annonces n'ont pas enthousiasmé Wall Street: l'action Apple a clôturé lundi en baisse de 0,69% à 628,65 dollars.

La conférence WWDC vise toutefois surtout à entretenir la fidélité des développeurs d'applications et de services. Apple y rivalise avec Google et Microsoft pour les séduire, car les produits qu'ils conçoivent sont un élément essentiel du succès des smartphones et des tablettes utilisant leurs systèmes d'exploitation respectifs: iOS, Android ou Windows.

Apple a toujours préféré organiser un événement séparé pour ses nouveaux produits importants, et la plupart des analystes n'attendaient rien de vraiment révolutionnaire.

"Il faut voir (cette conférence) comme leur événement pour faire évoluer les choses existantes -- avec de nouveaux logiciels, mais pas de nouvel appareil important", avait notamment indiqué Frank Gillett, un expert du cabinet de recherche Gartner.

La présentation inaugurale a toutefois comporté un clin d'oeil au récent rachat de la société Beats pour trois milliards de dollars, soit la plus grosse acquisition de l'histoire d'Apple: l'un des co-fondateurs de cette société, Dr Dre, est intervenu brièvement par téléphone pour demander à quelle heure il devait venir travailler.

L'alliance d'Apple avec une entreprise surtout connue pour ses casques stéréo branchés a laissé certains observateurs dubitatifs. Mais le groupe a ainsi acquis un service d'écoute de musique en ligne (streaming) par abonnement, et recruté les cofondateurs, Dr Dre et le producteur de musique Jimmy Iovine, qui pourraient renforcer ses capacités d'innovation.

gc/soe/sl/pb

APPLE INC

GOOGLE

MICROSOFT

PLUS:hp