NOUVELLES

USA: sept personnes tuées dans le crash d'un petit avion près de Boston

01/06/2014 08:55 EDT | Actualisé 01/08/2014 05:12 EDT

Sept personnes, dont un patron de presse américain, ex-propriétaire d'une équipe de basket-ball (NBA), ont été tuées dans le crash d'un petit avion qui tentait de décoller d'un aéroport près de Boston, ont annoncé dimanche les autorités et médias américains.

Selon les autorités aéroportuaires locales, l'accident est survenu tard samedi soir à LG Hanscom Field, un aéroport situé au nord-ouest de Boston (Massachusetts, nord-est des Etats-Unis).

Le crash "implique un avion privé qui partait de Hanscom", a indiqué la Bedford-Massachusetts Port Authority dans un communiqué, ajoutant que l'aéroport de Hanscom resterait fermé jusqu'à nouvel ordre.

Les sept personnes à bord de l'appareil qui s'est écrasé et a pris feu ont toutes perdu la vie, selon les autorités et médias américains.

Le site The Inquirer a précisé un peu plus tard que Lewis Katz, le copropriétaire du journal The Philadelphia Inquirer, du Daily News et de Philly.com, avait péri dans l'accident. Ce décès a été confirmé par le rédacteur en chef de The Inquirer Bill Marimow.

"Nous pleurons tous la mort de mon cher ami et partenaire d'investissement dans l'achat du Philadelphia Inquirer, du Daily News et de Philly.com", a déclaré l'autre copropriétaire H.F. "Gerry" Lenfest. "C'est une perte tragique, mais je suis heureux d'annoncer que Drew Katz, le fils de Lewis, remplacera son père au sein de notre nouvelle entreprise", a-t-il ajouté.

La NBA, la Ligue nord-américaine de basket-ball, a présenté dans un communiqué ses condoléances à la famille Katz.

"Nous sommes tous extrêmement attristés par la tragique disparition de Lewis Katz, ancien propriétaire des Nets", a déclaré le patron de la NBA, Adam Silver.

M. Katz fut le propriétaire de l'équipe de basket-ball des New Jersey Nets, devenue depuis les Brooklyn Nets, de 1998 à 2012 et de l'équipe de hockey sur glace des New Jersey Devils.

L'agence nationale de sécurité des transports (NTSB) a indiqué samedi soir sur Twitter qu'elle allait enquêter sur les causes du crash de ce Gulfstream IV.

bur-sam/jr

PLUS:hp