NOUVELLES

Raids de drones au Yémen: Aqpa annonce l'exécution de 4 "espions"

01/06/2014 10:52 EDT | Actualisé 01/08/2014 05:12 EDT

Al-Qaïda dans la Péninsule arabique (Aqpa) a annoncé avoir exécuté quatre personnes, accusées d'espionnage pour avoir placé des puces sur des véhicules d'insurgés visés par des raids de drones américains, dans une vidéo mise en ligne dimanche sur des sites islamistes.

Sur la vidéo, Aqpa présente les quatre "espions", qui, tour à tour, "avouent" avoir placé "des puces sur des véhicules de jihadistes", tués il y a deux ans dans des raids de drones dans la province de Chabwa, dans le sud du Yémen.

Ils ont été exécutés pour "leur responsabilité directe dans la mort d'un groupe de jihadistes (...) après avoir placé des puces sur leurs voitures pour aider les drones américains à les attaquer à l'aide de missiles guidés", selon Aqpa.

Un responsable de la sécurité d'Aqpa, identifié comme Abou Islam al-Mouhajir, qui intervient dans la vidéo, accuse "les Américains et le régime de Sanaa" de vouloir par ces attaques de drone, qui font des victimes collatérales parmi les civils, provoquer des divisions entre les tribus et les combattants.

Mi-avril, une série de raids de drones américains et de l'armée yéménite contre des bases et des camps d'entraînement d'Al-Qaïda avait fait une soixantaine de morts dans les rangs du réseau extrémiste.

Les Etats-Unis, alliés du Yémen dans la lutte antiterroriste, sont les seuls à disposer de drones dans la région. Le réseau extrémiste a accusé auparavant Sanaa de faciliter les raids de drones en faisant placer des puces sur des véhicules d'insurgés pour en faire des cibles.

tm/feb

PLUS:hp